Estime de Soi et Peurs by منصورية البوشيخي بلمير

Nous considérons l'hypnothérapie comme un processus par lequel nous aidons les personnes à utiliser leurs propres associations mentales, leurs propres souvenirs et leur potentiel de vie pour atteindre leurs propres objectifs thérapeutiques.

La gestion de ses peurs ENJEU Majeur de l’Estime de Soi apaisée

Peurs conscientes ou inconscientes, chaque être humain développe des peurs qui entachent la qualité de sa vie. L’accompagnement dans l’Estime de Soi permet de déployer une attitude positive et une prise en main bénéfique de ces peurs inconscientes. Les peurs inconscientes obligent au recours des thérapies spécifiques et très peu connues au Maroc.

Mansouria El Bouchikhi Thérapeute franco-marocaine (منصورية البوشيخي بلمير) est la spécialiste mondiale réputée et reconnue qui exerce au sein de COTEHY au Maroc, en France et partout dans le Monde particulièrement au Moyen-Orient.

Trop de peurs mettent en jeu l’Estime de Soi.

Et mettent en cause ce que l’on est réellement, au plus profond de soi. Et ces peurs sont imprégnées, enregistrées en nous par :

        • notre environnement familial,
        • notre environnement éducationnel,
        • la culture où nous nous développons,
        • les croyances de notre entourage qui déteignent sur nous et que nous nous accaparons
        • notre environnement scolaire, universitaire
        • notre culture professionnelle
        • les ingérences autoritaires,
        • les harcèlements dont nous faisons l’objet ou dont d’autres font l’objet
        • l’actualités régionales, nationales et internationales
        • etc. etc.

Ce sont les peurs d’être critiqué, la peur du regard des autres, de ce que les autres diront, le sentiment d’infériorité, les doutes de soi, l’impression de se sentir incompris ou mal-aimé, les peurs d’être abandonné, les peurs de l’avenir, etc. etc.

 

 

Synchronicité Cardio-Respiratoire – Dr Jean-Victor Belmère

La synchronicité Cardio-Respiratoire

La Synchronicité Cardio-Respiratoire 

La synchronicité Cardio-respiratoire est un remède miracle car il suffit de respirer, en conscience.

La synchronicité Cardio-respiratoire est un processus physiologique que l’on rencontre naturellement chez le nouveau-né.

Il s’agit tout simplement de rendre la fonction cardiaque parfaitement adaptée à la fonction respiratoire, parfaitement synchrone.

Comme vous le savez la respiration amène l’oxygène dans le sang et élimine le dioxyde de carbone issu du travail des cellules et de la production d’énergie et de sa combustion.

Le cœur pour sa part a pour but de véhiculer du sang oxygéné partout dans l’organisme jusqu’à la moindre petite cellule.

Synchroniser la respiration et la pompe cardiaque c’est permettre un travail optimum pour que l’organisme vivant puisse reprendre le contrôle de ses fonctions d’origine.

Cette synchronicité cardio respiratoire est absolument indispensable pour lutter contre le stress malsain, les angoisses, l’anxiété, la dépression et les addictions…

Et surtout mettre en d’état d’éveil optimum son système immunitaire

Dans le travail sur le sevrage tabagique ou le retour au poids de santé c’est un renforcement indispensable.

Dans tous ces cas et d’autres les RÉSULTATS SONT SPECTACULAIRES

Je vous invite, en ces périodes de confinement, de stress, d’angoisse, de peur du lendemain, de peur de perdre son boulot ou ses revenus à vous mettre tout de suite à la synchronicité cardio-respiratoire.

Il suffit de la réaliser TOUS LES JOURS

Trois fois cinq minutes par jour,

Au lever, avant de faire toute chose,

Après le repas de midi

Et dans la soirée

En tout 15 minutes par jour, pour modifier votre vie à Jamais !

Il vous suffit de suivre l’animation qui va suivre

Et caler votre respiration sur l’animation qui va suivre

Vous vous concentrer sur votre respiration en pensant qu’à cela pendant cinq minutes à répéter trois fois par jour

Vous inspirez, calmement, régulièrement, tranquillement par le nez en gonflant votre poitrine et votre abdomen

Puis vous soufflez la bouche calmement, régulièrement, tranquillement

Pour qu’elle soit efficace vous suivez simplement le rythme imposé par l’animation qui va suivre, pendant CINQ minutes sans vous arrêter…

Et ceci trois fois par jour…

Allez au boulot et vous allez réparer beaucoup de vos problèmes

Vous avez la possibilité si cela vous semble justifié, de faire un don de votre choix via le lien PayPal https://paypal.me/drbelmere

Pour me permettre de continuer à vous poster du contenu thérapeutique varié et de qualité des thérapies accessibles à TOUS et très efficaces

1€ Faire un Don 1€

 

 

 

La Dépression et l’Hypnose – Devenir enfin SOI ! – Hypnose Rabat

Dépression et Hypnose

Voir en priorité cet article Guérir de la dépression

Dans la dépression le passé déferle sur le présent et l’inonde.

La recherche et la réparation des blessures profondes qui ont conduit à la dépression et à ses signes doit être une quête omniprésente où l’hypnose joue un rôle de premier plan.

La dépression permet de guérir une personnalité déjà et depuis longtemps mal en point. Elle s’accompagne certes d’une souffrance, mais celle-ci n’est jamais inutile.

La thérapie sous hypnose représente le prix à payer pour renaître, c’est-à-dire devenir enfin soi. Et retrouver celle ou celui qui a été déstabilisé(e) par des blessures profondes nées dans l’enfance et toujours refoulées. Être enfin celle ou celui qu’on a toujours été mais qui n’a jamais été au premier plan par peur du regard de l’autre, par peur de nuire, par crainte de se sentir coupable. Car le déprimé, comme tout individu, s’est construit sous le matraquage de l’éducation, des croyances, de la culture de son environnement et il sent bien que le véritable “soi” est différent de ce qu’on a voulu faire de “d’elle ou de lui” et aspire à sortir au grand air, à retrouver sa propre essence…

La dépression est un signal d’alarme, un miroir qui réfléchit un mal-être provenant de loin, souvent de l’enfance

C’est la raison pour laquelle la dépression, loin d’être une maladie à soigner avec acharnement, représente une chance, une occasion privilégiée de transformation et de changement.

Blessures de l’âme et du passé – Rabat Maroc Dr Jean-Victor Belmère

Tu souffres de ton passé par ce qu’il est profondément inscrit dans ta mémoire,

mais surtout parce qu’il a suscité une émotion, et le mix de cette émotion avec le souvenir de la blessure, a provoqué une autre émotion, et le mix de toutes ces émotions crée d’autres émotions….

Blessure de l'âme Chateau de cartes

IN FINE ta blessure est enfouie et tu t’en souviens plus….

Mais les émotions, ELLES, évoluent pour leur propre compte et créent d’autres émotions… Et comme un château de cartes, elles s’entassent les unes sur les autres et te conduisent à la dépression, aux phobies, aux TOC, aux peurs, mal être… etc. etc.

Et comment les traiter ?

En retournant à la source ! Grâce à l’hypnose pour permettre une analyse objective de la cause pour la déstructure et la ramener à ce qu’elle est… un événement…

Et le cerveau comme toute cellule ou tissu vivant procède à sa réparation AD INTEGRUM…

C’est la loi du vivant… C’est une loi ubiquitaire…

Trop souvent méconnue par méconnaissance des mécanismes fondamentaux du vivant…

Cas Patients : Manque d’énergie vitale (fatigue, épuisement)

Retrouver énergie, dynamisme.

Problème : Difficulté à avoir de l’énergie (fatigue) – Indication thérapeutique à Rabat coaching, thérapie, hypnose, sophrologie…

Cas : Fatima est étudiante; elle en est en deuxième année d’étude de sage-femme.

Elle jongle avec ses études et travaille le soir et les WE en gardant des enfants. Depuis peu elle a, en plus , une relation amoureuse.

La jeune femme est très fatiguée depuis quelques semaines, elle a l’impression de courir sans arrêt. Elle de plus en plus a de la difficulté à mémoriser ses cours et y passe beaucoup de temps avec des résultats médiocres.

Elle a envie de tout abandonner, elle sent une fatigue extrême. Elle a des sautes d’humeur de plus en plus fréquentes sans aucune raison d’être. Ses amies lui suggèrent qu’elle a un burn-out. Elle veut se reposer, se ressourcer et retrouver son énergie vitale.

Le traitement de cet état a été conduit en plusieurs étapes après un bilan complet qui a mis en évidence la conjonction de plusieurs facteurs :

  • un manque de sommeil évident
  • une alimentation un peu désordonnée
  • absence d’activité physique
  • une sommation de situations de stress

Nous avons traité ce cas de la manière suivante

Au préalable à toute séance thérapeutique

Fatima a régulé les horaires de prise de repas avec un petit déjeuner copieux mélangeant l’apport de protéines et glucides lents, une collation au repas de midi mélangeant des crudités, des légumes et des fruits frais à des glucides lents. Un repas du soir limité à des soupes de légumes frais.

Nous lui avons conseillé la prise de compléments alimentaires notamment de de Magné-B6 et l’apport d’Oméga 3.

Puis nous avons réalisé trois séances de thérapie et d’hypnose :

1ère séance de relaxation hypnotique

(Axée sur la respiration abdominale et l’alourdissement des membres) permettant d’activer l’atteinte de la transe thêta. Réalisant une sensation de mieux être, et nous avons formé Fatima à l’autohypnose qu’elle peut utiliser régulièrement pour se relaxer, se libérer de ses agressions négatives ou lourdes (fatigue, stress, doutes, relents de croyances erronées, par exemple). L’autohypnose assouplit encore davantage le conscient avant une possible période de reprogrammation, tout en aidant l’individu à intégrer le fait que la reprogrammation par l’hypnose amène un état de progression dans le temps — un changement progressif, sur une période plus ou moins longue; la mise à jour de soi-même dans le respect soi-même…

Cas client – Difficulté à avoir de l’énergie (fatigue, épuisement)
Cas client – Difficulté à avoir de l’énergie (fatigue, épuisement)

2e séance d’hypnose :

Apprendre à se respecter et se sortir de l’état d’épuisement. Avec l’hypnose, il est possible de prendre des moments de relaxation profonde par lesquels se reposer, se revivifier et s’orienter vers le retour à un certain équilibre de vie. Cette relaxation d’hypnose invite les clients épuisés, surmenés ou dépressifs à vivre un moment rien que pour eux. Où ils peuvent se libérer de leurs tensions physiques, mais aussi émotionnelles. Cette séance convie aussi le subconscient à vivre le parcours d’un combattant, visant en effet à amener le patient à intégrer la capacité d’écouter son corps et se respecter tout en maintenant ses engagements et ses responsabilités inévitables.

3e séance d’hypnose :

Ralentir son rythme pour mieux vivre. Amener le patient fatigué de courir après le temps, près de l’épuisement professionnel ou qui tombe malade ou d’épuisement à ralentir son rythme de vie, à vivre dans le moment présent et à mieux gérer son temps en fonction de ses besoins. Amener le patient à ralentir concrètement son rythme de vie pour favoriser son mieux-être et sa santé; l’inviter à choisir de respecter son rythme intérieur plutôt que de chercher à « aller vite »; amener le client à acquérir progressivement un rythme de vie où « demandes internes » (besoins) et « demandes externes » (responsabilités, obligations, etc.) sont toutes deux respectées; l’aider à vivre dans le moment présent pour renforcer sa capacité de « ralentir pour mieux vivre ».

Au terme de ces trois séances d’hypnose étendue sur trois semaines associées à des séances d’auto hypnose bi-hebdomadaire

Fatima a repris sa joie de vivre, son ardeur aux études qu’elle a terminé avec brio… Sa fatigue et son sentiment d’épuisement a totalement disparu.

 

Cas patients : Se protéger contre les paroles blessantes

Se protéger contre les paroles blessantes

Le cas de Aïcha ou comment se protéger contre les paroles blessantes

Les belle-sœurs et la belle mère de Aïcha sont condescendantes à son endroit

Il y a quelques jours, les femme se sont à nouveau liées contre Aïcha, mais, cette fois, elles sont allées beaucoup trop loin : les propos cruels ont secoué notre patients, qui a fui, sans répondre, les larmes aux yeux.

Aïcha affirme que, depuis son mariage chaque fois qu’elle va dans sa belle-famille c’est toujours le cas.

Elle reçoit des paroles blessantes – des sous-entendus, des insultes même. Depuis elle se sent déconsidérée, même vis-à-vis de son mari, son caractère est devenu instable et elle a perdu son caractère enjoué… Elle manque même de concentration.

Également, elle ressent au niveau de son corps des douleurs un peu partout, surtout des crampes à son estomac et les mains moites et des tremblements lorsqu’elle pense à sa belle-famille. Beaucoup de points de tension au niveau de son corps. elle peut fondre en larmes à tout instant.

Elle voudrait être capable de « se défendre » face à ses belle-sœurs, et leur mère,

Elle voudrait être capable de « se défendre » face à ses belle-sœurs, et leur mère,

mais ses valeurs lui interdisent de manquer de respect. Aïcha a conscience de sa difficulté à s’affirmer vis-à-vis de celles qui semblent vouloir la persécuter. Elle doute maintenant de tout, de sa capacité à interagir avec ces femmes sans qu’éclate une dispute.

Coach Mansouria a réalisé le bilan de départ

et a noté que Aïcha a une bonne estime d’elle-même mais que la peur d’être abandonné par son mari la paralyse et elle développe des peurs de plus en plus fortes : Peur d’abandon, Peur de perdre son contrôle, Peur de ne plus pouvoir se contrôler. Et elle a remarqué que l’intimité avec son mari avait diminué ces derniers temps.

Il est décidé de travailler sur l’Estime de Soi et la Confiance en soi en coaching individuel de vie, puis d’agir sur les Émotions via la Thérapie des Émotions Ancrées Mémorisées et Enfouies…

En quelques séances les peurs et les émotions négatives disparaissent et Aïcha reprend confiance en elle. Mais ses belle-soeurs continuent leur pilonnage d’autant plus qu’elles sentent que leurs gestes, leurs paroles, leurs attitudes ne blessent plus comme avant. Elles lui disent même “tu as changée !”, mais celle exacerbe leur envie de la blesser.

Pour renforcer l’affirmation de soi et l’assurance face à des mots ou attitudes blessants

le Docteur Belmère entreprend une série de séances hypnotiques qui visent à augmenter la protection contre les agressions verbales et à devenir un miroir de ces agressions. L’agresseur se sent alors alors agressé lui-même sans que l’attitude d’Aïcha ne montre la moindre brutalité ou agressivité, au contraire, elle déborde d’empathie. Le maintient du calme de Aïcha devient alors une arme qui rend les agressions stériles…

En moins de trois mois Aïcha a imposé le respect. Ses relations avec son aimé ont repris de plus belle. Mais de lui-même son époux a choisi de moins voir sa famille et sa famille qui vient maintenant chez eux. Aïcha met alors tout son coeur à les recevoir, d’autant qu’un nouveau bonheur se prépare… Elle attend un enfant

 

Comment définir le “bien-être” en neurosciences

Ajouter la gratitude dans une « hygiène mentale » est une forme d’intelligence émotionnelle.

4 habitudes peuvent influencer sur notre rapport au bien-être

Suis-je reconnaissant(e) aujourd’hui ? Question primordiale à se poser tous les jours et si possible soir avant de dormir !

Parce que faire preuve de gratitude active des neurotransmetteurs qui produisent notamment de la dopamine et de la sérotonine.

Penser aux choses pour lesquelles nous pourrions être reconnaissant nous invite à considérer les aspects positifs de la vie.

Et ce n’est pas tant les choses pour lesquelles nous éprouvons de la gratitude qui comptent… mais surtout la mise en marche, le fait de se mettre à la recherche de ses petits moments de bonheur.


Ajouter la gratitude dans une « hygiène mentale » est une forme d’intelligence émotionnelle.

Faire preuve de gratitude envers d’autres personnes a également un effet positif sur les relations que nous entretenons avec les autres et rend les interactions sociales plus plaisantes. Etre reconnaissant même pour les petits gestes du quotidien installe un cercle vertueux dans les toutes les relations que nous pouvons entretenir avec d’autres humains (couple, enfant, famille, collègues, clients, artisans…).

Nommer les émotions douloureuses, désagréables

Dans l’étude IRM « Putting Feelings into Words », des participants ont été invités à regarder des images de personnes dont les visages portaient des émotions visibles et fortes. L’amygdale (centre des émotions dans le cerveau qui détecte et alerte sur les dangers) s’active en fonction des émotions représentées. Mais quand ces mêmes participants ont été invités à nommer les émotions perçues, le cortex préfrontal (centre de décision et de raisonnement du cerveau) s’est alors activé et a réduit l’impact de l’amygdale. En d’autres mots, reconnaître et nommer les émotions en réduit leur impact.

Nommer les émotions est à l’opposé du fait de réprimer, nier ou enfouir les émotions : c’est justement le fait de chercher à supprimer les émotions qui va en augmenter l’impact « tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime ».

Les neurosciences nous invitent donc à stimuler notre intelligence émotionnelle :

Intelligence émotionnelle
Intelligence émotionnelle
  • identifier les émotions – notamment à travers les sensations corporelles qui alertent sur la présence de telle ou telle émotion
  • comprendre les émotions – on a tendance à confondre le déclencheur (ex : une remarque, une critique) et l’émotion elle-même (ex : la colère, la peur, la tristesse). Par ailleurs, les émotions sont comme des visiteuses qui nous alertent sur un besoin non satisfait et repartent quand le besoin est comblé.
  • exprimer les émotions– mettre des mots sur les émotions les calme et permet de les exprimer de manière acceptable et constructive. Mais exprimer ses émotions à la bonne personne, au bon moment, de la bonne manière et à la bonne intensité n’est pas facile.

 

Emotions Causes
PEUR / Terreur Danger inconnu / Danger imparrable
COLERE / Rage Frustration, Injustice / Impuissance
TRISTESSE / Douleur Perte / séparation
AMOUR Lien
DEGOUT Nocivité / Perte de confiance, Viol
JOIE Réussite, Rencontres

 

Des méthodes anciennes nous ont largement devancés dans ce domaine : la méditation consiste justement à accepter les émotions telles qu’elles se présentent sans chercher à les faire passer mais en les accueillant comme des visiteuses inattendues. La pleine conscience propose également d’accueillir les sensations corporelles présentes en les nommant et en ressentant pleinement les manifestations. Notre technique de Thérapie des Émotions Ancrées et Enfouies consiste à mettre en exergue les mots du corps qui s’ex^riment lors des émotions parasitent qui perturbent notre vie

Prendre des décisions

Les neurosciences ont montré que le fait de prendre une décision réduit l’anxiété (en plus d’aider à résoudre les problèmes).

La prise de décisions inclut le fait des créer des intentions, de poser des objectifs, d’élaborer des stratégies pour y parvenir et de réévaluer les options lors de la réalisation. Tous ces processus mentaux sollicitent les mêmes circuits neuronaux du cortex pré frontal. Or, on l’a vu plus haut, le fait de solliciter le cortex préfrontal réduit l’impact de l’amygdale (centre des émotions qui court circuite le raisonnement logique).

Pour autant, la prise de décision n’est pas chose facile. Les neurosciences insistent sur le caractère « suffisamment bon » d’une décision. Il n’est pas nécessaire de chercher à prendre une décision parfaite pour résoudre un problème. Le perfectionnisme est source de stress et sollicite l’amygdale. C’est la prise de décision ferme qui envoie le message au cerveau que les choses sont sous contrôle.

Une décision suffisamment bonne en théorie est presque toujours suffisamment bonne dans les faits !

Par ailleurs, l’action de décider augmente le plaisir ressenti. La prise de décision induit un changement dans les circuits de l’attention et dans la manière dont on se sent par rapport au problème. Cela conduit à une hausse de l’activité de la dopamine, l’hormone de la récompense. Nous nous sentons plus heureux quand ce qui nous arrive de bien est consécutif à une décision que nous avons prise et des actions que nous avons entreprises que lorsque ces événements heureux nous arrivent par « chance » ou par l’intermédiaire de l’action d’autres personnes.

Quand nous sommes confrontés à une décision que nous avons subies ou que nous prenons sous le poids des conventions sociales (« tu devrais faire ça », « on a toujours fait comme ça, « c’est vrai que je devrais… »), le circuit de la récompense n’est pas activé dans le cerveau… c’est même plutôt le circuit du stress qui s’active !

On ne se contente pas de choisir les choses qu’on aime, on aime aussi les choses qu’on choisit !

Faire entrer des gens dans la danse

Nous sommes des animaux sociaux et nous avons besoin des autres pour nous construire. Nous avons besoin de nous sentir aimés, acceptés, compris par d’autres êtres humains.

Le rejet social a un impact aussi douloureux qu’une blessure physique.

Des neuroscientifiques ont conduit une étude dans laquelle les participants étaient invités à jouer sur un ordinateur : il s’agissait de se renvoyer un ballon mutuellement. Les chercheurs ont expliqué aux participants que des « vraies » personnes recevaient et lançaient le ballon (qu’il ne s’agissait pas juste d’un programme informatique). Il est apparu que ces participants ont ressenti une douleur physique quand les soit disant autres joueurs ont arrêté de jouer le jeu et de renvoyer la balle.

Les relations saines et chaleureuses avec d’autres personnes sont donc partie prenante du bien-être.

Les neurosciences vont même plus loin : le fait de toucher et d’être touché participe à la sécrétion d’hormones du bien-être (à condition que ces gestes soient consentis et respectueux).

Le toucher est très puissant. C’est la première manière de libérer l’ocytocine dans l’organisme. L’ocytocine est l’hormone qui permet aux êtres humains d’avoir de l’empathie, d’aimer. Elle nous déstresse et nous donne confiance : sans confiance en l’autre, l’amour et l’amitié sont impossibles. L’ocytocine joue un rôle essentiel dans toutes les relations humaines.

Les effets de l’ocytocine sont nombreux :

  • Le lien et l’affection

L’ocytocine est la molécule de la relation aux autres, des relations sociales, de l’amitié et de l’amour. L’ocytocine favorise l’empathie et aide les parents à interpréter correctement les signaux émotionnels des enfants. Elle est considérée comme l’hormone du lien et de l’affection.

L’ocytocine aide à décrypter l’expression d’un visage, d’un regard.

  • Un effet anti stress

L’ocytocine a un effet apaisant, anti stress. Elle diminue les réactions de peur et rend la vie plus douce en diminuant l’anxiété et l’agressivité.

Cette fonction anxyolitique de l’ocytocine explique pourquoi les relations empreintes de tendresse sont corrélées avec la santé physique et le bien être. – Catherine Gueguen (Pour une enfance heureuse)

  • Des implications sociales

L’ocytocine rapproche les êtres : elle joue un rôle majeur dans :

  1. la capacité à créer des liens dans une relation en duo ou dans un groupe,
  2. la cohésion des groupes en réduisant l’anxiété et l’appréhension sociale,
  3. la coopération
  • Le renforcement du lien parental

L’ocytocine joue un rôle essentiel dans tous les aspects du maternage et du lien entre la mère et son enfant : apporter de l’affection et du réconfort à l’enfant, prendre soin de lui, l’éveiller, l’aider à grandir.

L’ocytocine augmente de la même façon chez les pères et les mères lors des contacts affectueux avec leurs enfants. Donner de la tendresse à un enfant entraîne une sécrétion d’ocytocine mutuelle (parent et enfants) qui n’est pas liée au sexe du parent s’occupant de l’enfant mais à sa capacité d’affection.

L’ocytocine est sécrétée lors de toute stimulation sensorielle douce :

  • les mots doux
  • les contacts tendres (câlins, massages)
  • les caresses
  • les baisers
  • l’orgasme
  • le simple contact de l’eau chaude

L’ocytocine est également sécrétée sans contact physique lors :

  • d’une relation agréable
  • d’une interaction harmonieuse
  • d’une ambiance chaleureuse
  • une conversation agréable
  • un plaisir partagé
  • un simple échange de regards
  • de l’évocation des êtres que nous aimons

En résumé, les 4 piliers du bien-être selon les neurosciences sont :

  • La gratitude: pour quoi suis-je reconnaissant aujourd’hui ? La quête compte plus que les résultats.
  • L’expression des émotions désagréables: nommer les émotions en réduit l’impact douloureux
  • Les décisions: activement prendre des décisions suffisamment bonnes
  • Les câlins

Tout est connecté chez les humains. La gratitude améliore le sommeil. Le sommeil réduit la douleur physique et émotionnelle et améliore l’humeur. Une meilleure humeur et une meilleure forme réduisent le niveau d’anxiété. La baisse de l’anxiété améliore la concentration et la réflexion. Une meilleure concentration et une meilleure capacité à réfléchir améliorent la prise de décision. La prise de décision rend plus heureux par le sentiment de contrôle sur la vie. La joie de vivre conduit à plus de gratitude et à de meilleures relations sociales, bouclant la boucle du bonheur.

Un exercice de gratitude : envoyer un email, une lettre ou un SMS de gratitude à quelqu’un pour le remercier de quelque chose, même une petite chose et vous enclenchez un cercle vertueux.

Cas Patients – Difficulté à vivre après une séparation difficile

F.A. a 48 ans. Son mari l’a quitté pour une femme plus jeune, bien plus jeune et a demandé le divorce.

F.A. a 48 ans. Son mari l’a quitté pour une femme plus jeune, bien plus jeune et a demandé le divorce.

Depuis plusieurs années le couple ne fonctionnait pas… et le divorce elle le vit comme une libération. Il lui faut apprendre à vivre seule et à exercer un métier pour conserver ses deux enfants. Mais elle a besoin de reprendre confiance en soi. Elle à besoin de revaloriser l’image d’elle même détruite par les insultes et les coups. Elle a une peur obsessionnelle des hommes.

Nous la voyons en consultation pour la première fois en septembre 2016. C’est sa mère qui a insisté pour qu’elle vienne. Le premier quart d’heure est difficile. Elle a du mal à se laisser aller… progressivement elle se laisse guider à décrire ses besoins, évoquer ses valeurs, ses peurs, ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut plus subir… progressivement nous arrivons à dresser une liste d’objectifs qui lui sont indispensables pour pouvoir vivre en harmonie avec elle-même et s’épanouir.

Une série de séances de coaching pour travailler et développer confiance et l’estime de soi… une série de thérapie pour effacer ses peurs et phobies qui la paralyse… une série de relaxations hypnotiques pour configurer son subconscient.

Notre travail consiste en

La faire se ressaisir après les épreuves

La faire se réconcilier avec soi même

La faire Rompre avec le passé afin qu’elle se tourne vers l’avenir

Deux ans après F.A. est méconnaissable

elle a repris une activité professionnelle dans un cabinet d’avocats d’affaires (elle avait une formation de juriste) et a même la direction d’un département

Elle revenu en consultation car elle est amoureuse et vit une passion … mais elle a peur de revivre une relation d’intimité sexuelle …

Trois nouvelles séances de relaxation hypnotiques et de recadrage de son subconscient

lui permettent de retrouver sa sérénité de femme mère et épouse car elle a fini par se remarier a 50 ans avec succès