Le TABAC – by Jean-Victor Belmère -Rabat Maroc

Autopsie d'une cigarette

AUTOPSIE D’UNE CIGARETTE

Dans la composition de la cigarette, on retrouve le tabac, cette grande plante feuillue cultivée presque partout sur la planète et contenant une drogue appelée « nicotine ».

Les feuilles séchées et fermentées  de Nicotiana Tabacum, une plante de la famille des solanacées, genre t’appeler de tabac.

Ce dernier contient de 0,2 à 5 % de nicotine.

Cette substance toxique, voire mortel, est le principal alcaloïdes du tabac et également la substance psychoactive la plus importante de cette plante.

Il est scientifiquement prouvé que la nicotine demeure une drogue majeur. Cette neurotoxine (poison pour les nerfs) créer de la dépendance aussi rapidement que la cocaïne ou héroïne.

La fumée du tabac contient plus de 4000 produits chimiques, parmi lesquels 50 peuvent être la source de cancer.

En voici quelques hein :

Il est scientifiquement prouvé que la nicotine demeure une drogue majeure. Cette neurotoxine (poison pour les nerfs) créer de la dépendance aussi rapidement que la cocaïne ou héroïne.

La fumée du tabac contient plus de 4000 produits chimiques, parmi lesquels 50 peuvent être la source de cancer.

En voici quelques-uns :

      • Monoxyde de carbone (se retrouve aussi dans les émissions des voitures)
      • Arsenic (poisson ara)
      • Ammoniaque (composants de nettoyant à fenêtre)
      • Acétone (retrouve dans les dissolvant de vernis à ongles)
      • Acide cyanhydrique (poison utilisé dans les chambres à gaz)
      • Naphtalène (composant des boules à mites)
      • Éléments sulfurique (se retrouve dans les allumettes)
      • Plomb
      • Alcool volatile
      • Formaldéhyde (utilisé pour embaumer)
      • Butane (carburant de briqué)

l'hypnose est très efficace pour arrêter de fumer définitivement !

Ces produits chimiques composés forment un goudron

collant à toutes les surfaces avec lequel il est en contact : le fumeur, ses vêtements, sa peau, les cils vibratiles des voies aériennes supérieures, petits poils qui tapissant l’intérieur des VAS des narines aux bronchioles de l’arbre bronchiques.

Ces cils servent à enrayer la poussière et les germes hors des poumons.

Mais recouvert de goudron,  ces cils ne peuvent effectuer leur travail adéquatement

Ainsi, les germes, les produits chimiques et la poussière demeurent en permanence dans les bronches et les poumons, où ils causent des maladies à plus ou moins long terme. 

Quelle est le coût pour arrêter de fumer en hypnose ? La première séance 150€ (1500Dhs) et la seconde 90€ (900Dhs)..

 

Mode d’installation de la dépendance : effets sur l’organisme.

Aucune drogue n’a un effet aussi puissant, une montée aussi foudroyante que la nicotine.

Elle atteint le cerveau en moins de 7 secondes et agit instantanément, laissant une sensation d’apaisement ou de stimulation. Elle n’altère en rien la personnalité il n’a aucun effet euphorisant, cependant, elle crée une dépendance presque instantanément.

En effet ayant goûté à ce poison, le cerveau en redemande. Pourquoi ?

Parce que en très peu de temps, la cigarette est incorporé comme une prolongation du corps, un organe à part entière, et le drame est joué.

Les faits primaires de la nicotine et de concentrer, par l’influence du neurotransmetteurs qui l’acétylcholine.

La majorité de mes clients semblent n'avoir besoin que d'une seule séance pour arrêter de fumer,
La majorité de mes clients semblent n’avoir besoin que d’une seule séance pour arrêter de fumer,

L’acétylcholine est un facteur primaire de la régulation du transfert d’information entre les neurones.

La nicotine provoque l’accroissement considérable de la production d’acétylcholine, ce qui stimule le fonctionnement des cellules cérébrales.

De plus la nicotine a aussi un effet sur la production de dopamine, de glutamate et d’endorphine.

L’effet de la nicotine est toutefois de très courte durée, de 40 minutes à quelques heures.

De nombreuses études démontre que la nicotine est l’élément actif du tabac qui déclenche et entretient le besoin de fumer.

Car quand on commença fumer, notre cerveau apprend à produire et à gérer ses endorphines principalement à l’aide de la nicotine.

Le goudron dans nos poumons
Le goudron dans nos poumons

Le fumeur dépend alors de la consommation de nicotine pour se sentir bien.

De plus, enfumant, les personnes anesthésies leurs canaux sensoriels (visuel, olfactive, gustative, kinesthésiques) et physiologique.

Par le faite même, elles sont pute de certaines perceptions, à fin de conserver leur dépendance au tabagisme.

À cause de cette perception coupée, les fumeurs dans plus accès aux renseignements physiologiques naturel qui les alerterai de la toxicité de la dangerosité de la cigarette et de sa nocivité pour la santé.

Prenez l’exemple d’un enfant aspirant une cigarette pour la première fois. Il sera immédiatement que ce produit est toxique, dangereux. Il sait tout fera, sera étourdi, aura une sensation de brûlure à l’intérieur de la gorge ou de la poitrine, et des nausées.

La cigarette, tabac poison mortel
La cigarette, tabac poison mortel

Dans le cas des fumeurs, le cerveau est engourdi par cette gestion de produits hautement toxique. Il ne fait plus la différence.

Le besoin de consommer cette drogue devient une habitude tellement anesthésiante des canaux sensoriels qu’il provoque une perception fosse du fonctionnement et de l’état de leur corps chez les fumeurs.

Nous sommes tous doté de ce système Multi sensoriel puissant muni de capteurs performant ayant pour fonction de nous mettre en relation avec le monde.

Le mode visuel permet à l’œil et à la rétine de recevoir des images, l’oreille capte une gamme de son considérable, le nez repère de multiples odeurs, et les nerfs apparent et transporte les informations recueillies.

Toutefois, comme nous l’avons vu, chez les fumeurs, ses canaux sensoriels sont dévié, déjouer. Les effets sur le cerveau et le système nerveux sont dévastateur.

Pourquoi les gens fume-t-il ?

le Tabac, la première drogue addictive
le Tabac, la première drogue addictive

Par automatisme : certains des patients ne se rendent même plus compte du geste de s’allumer une cigarette, il fume par habitude, par réflexe.

Cette automatisme peut avoir été initié par un déclencheur externe tels que conduire, déjeuner, faire une pause, parler au téléphone, lire le journal, écouter la télévision, etc.

Il peut aussi s’agir d’un déclencheur interne Dordres émotif, comme la frustration, le plaisir ou l’anxiété.

Pour obtenir un effet psychique ou physique rechercher : certains patients affirme que fumer leur permet de retrouver lors énergie, D’avoir l’esprit clair, d’augmenter leur concentration, d’avoir un meilleur moral, de se calmer, de prendre un temps pour eux, ou encore de s’offrir un moment de relaxation.

le tact est un poison

Par pur plaisir : pour certains, la cigarette procure une décharge de plaisir : « c’est mon plaisir du matin ; je vais trouver cela dur de m’en passer ! » Avec la venue des petits cigare aromatisé sur le marché certains fumeurs apprécient par surcroît la saveur et l’arôme de ce qu’il fume.

Par dépendance : une dépendance psychologique s’installe insidieusement : le fumeur est inciter à consommer du tabac pour ressentir les effets agréables pour lui de l’action de fumer. La nicotine peut entre autre donner l’impression qu’elle réduit l’anxiété, l’ennui et le stress.

La dépendance physique à la nicotine et le besoin chez le patient de profiter des effets psychologiques « positif » pour lui que lui offre le tabagisme font que fumer devient rapidement une habitude tenace, dont il est difficile de se défaire.

Quel est le prix d’une séance hypnose/PNL anti tabac, contre la cigarette ?

Habituellement une séance UNIQUE suffit elle est à 150€ ou 1500dhs

Parfois dans 4% des cas il faut une deuxième séance les honoraires sont 90€ soit 900dhs pour la deuxième séance qui permet d’évacuer les derniers petites scories qui trainent dans l’inconscient

Pourquoi l’hypnose by Dr Jean-Victor Belmère

Pourquoi l'hypnose

Lorsque nous sommes venus au monde nous ne savions absolument rien.

Aucune information

LA MÉMOIRE active était vide.

Et dès la NAISSANCE

Votre MÉMOIRE ACTIVE a commencé à se remplir de millions et de millions  d’informations

De qui ? en fait de tout

et de tout le monde.

Et surtout de la part de votre environnement 

et des personnes autour de vous,

ces informations que vous avez stockées depuis l’enfance jusqu’à aujourd’hui

ELLES SE SONT STOCKÉES DANS VOTRE MÉMOIRE ACTIVE.

ET CES INFORMATIONS données par les autres, vos parents, votre entourage, votre milieu et sa culture et ses croyances se sont stockées en mémoire active.

 Ces informations vous ont inculquées une représentation du monde,

une manière de voir les choses,

un modèle cohérent de pensées,

qui a formaté votre façon de penser,

votre façon de réagir,

votre façon de voir les choses…

votre façon de vivre la vie et de la subir

Tout ce système de pensées vous l’avez adopté comme une croyance, sans même discuter.

Voilà comment chaque personne en fait se construit et obéit à des images, à des modèles, à des croyances auxquels il doit se conformer indépendamment de lui…

Une chaine d’informations qui ont généré des croyances à la fois globales

et très précises,

très spécifiques

sur vous, sur les autres et sur la vie.

Et cela le plus étonnant dans tout cela c’est de comprendre que vous n’avez pas choisi ces informations.

Elles vous ont été imposées,injectéesdans votre esprit sans que vous en preniez conscience…

Ce que vous pensez,

ce que vous détestez,

vos centres d’intérêts,

votre façon de gérer votre quotidien,

vos tâches,

et même jusqu’à votre façon de rire,

de pleurer,

de gérer votre stress,

de parler avec votre conjoint,

de boire,

d’être addict

d’être en colère

de réagir avec votre entourage

tout cela vous ne l’avez pas choisi

et bien souvent vous l’avez imité et reproduit

et vos enfants le reproduiront et l’imiteront à leur tour !

Et c’est justement en fonction

de ce que l’on vous a inculqué de gré ou de force

que vous essayez d’être heureux ou heureuse

et de vivre votre version du succès…

En gros vous avez une boite à outils et vous faites avec …

Certains ont une boite à outils pour réussir et réussissent

et l’inculquent à leur enfant

et cela forme des dynasties de réussites,

des familles de réussites

d’autres et la plupart

ont une boite à outil qui les conduit en permanence

vers la frustration,

vers l’échec,

vers les addictions,

vers la vie médiocre qu’ils détestent

Car votre cerveau va aller puiser les informations dont il a besoin,

là où elles sont

dans sa boite à outils,

les informations acquises dans l’enfance ou à l’âge adulte

et que pour la plupart vous n’avez pas choisies…

Si l’information n’est pas adaptée, vous ne pourrez pas réussir et ce malgré votre volonté initiale

Voilà comment pourquoi nous échouons contre notre gré.

Notre mémoire active n’est pas adaptée,

Pas adaptée à ce que nous sommes vraiment

Je veux réussir, je veux réussir, mais la mémoire active  est contre cela,

par antagonisme

et parce que la bonne boite à outils est dépourvue de bons outils

Notre paradigme n’est pas adapté

Ceux qui réussissent prennent une bonne décision

elle les conduit au final vers le succès

et ce malgré les obstacles

car  Ils ont les bonnes informations pour réussir !

Aussi bien en amour, en couple, en famille, en affaire, dans leur métier 

La réussite est normale pour eux, ça devient une habitude !

Leurs idées, leurs croyances, leurs émotions, leurs stratégies, même leurs actions les conduisent vers la réussite parce que leur cerveau est parfaitement programmé et adapté

La plupart des gens sont à l’opposé,

La motivation du moment ne peut aboutir car leurs informations ne sont pas adaptées à leur propre situation

Pourquoi ?

et bien parce que la plupart des gens ont appris leurs informations sur le succès, l’amour, le couple, le bonheur, sur l’argent, sur le monde et la vie en général

de la part de personnes qui elles-mêmes n’avaient pas réussi dans ces domaines

Parce qu’elles n’avaient pas eu la bonne programmation,

les bons codes,

les bons modèles.

Pour vivre notre version de la réussite en amour, en couple, en affaire, dans un métier, avec les enfants il nous faut nous reprogrammer au plus vite…

ou affiner avec de nouvelles croyances, de nouvelles informations qui vont nous permettre d’être nous, d’être réellement ce que nous sommes

Et une fois cela fait, vous prendrez de nouvelles décisions, et de nouvelles actions,

Et c’est ainsi que vous allez redessinez votre quotidien,

 vous mettre en route de nouvelles informations,

de nouvelles stratégies, de nouvelles actions.

Et c’est ainsi qu’au final vous obtiendrez les résultats que jamais vous n’auriez espéré obtenir

Comment ?

Et parce que au plus profond de nous nous avons des mémoires cachées, des mémoires archaïques qui renferment toute la mémoire de l’humanité,

des mémoires ancestrales, générationnelles qui contiennent toute la mémoire de notre famille, de nos aïeux

et où nous allons pouvoir puiser ce qu’il a de meilleures pour avancer et nous construire un Moi tel que nous le méritons

Et puis il y cette mémoire acquise celle que nous construisons avec notre intelligence, nos adaptations à notre environnement et à notre vie c’est celle que nous allons transmettre à nos enfants.

Cette mémoire acquise que nous allons construire et programmer ensemble et qui va vous permettre de trouver toutes les solutions ….

Celles qui sont nécessaires à votre vie, à votre réussite personnelle…

Car tout commence par ce paradigme c’est la clé de votre réussite. C’est la clé de toute réussite.

La reprogrammation de votre moi profond, votre moi intérieur comme un nouveau film de votre vie dont vous allez être à la fois le réalisateur et le producteur et vous allez mettre les séquences dans le bon ordre au montage…

Centre d’Hypnose Thérapeutique 
Rabat

 

….

Surmonté l’infidélité par l’hypnose

L'hypnose thérapeutique est indéniablement la thérapie qui permet le mieux de surmonter l'infidélité dans le couple

L’hypnose thérapeutique est indéniablement la thérapie qui permet le mieux de surmonter l’infidélité dans le couple

Quand il s’agit d’infidélité dans le couple l’hypnose thérapeutique apporte une thérapie essentielle à l‘apaisement, au sevrage et au pardon.

Qu’il s’agisse de se sevrer, de se détacher d’un(e) autre partenaire ou bien de surmonter une infidélité l’hypnose thérapeutique joue un rôle primordial

Car le détachement de l’autre est impératif pour s’engager dans la “relation principale”.

Pour arriver à "tout se dire" de la manière la plus authentique possible, au lieu de fuir dans une autre relation et combler ainsi des manques qui en fait sont minimes et peuvent être réparer simplement.   Puis il faut en même temps "pardonner" pour entrer dans une nouvelle étape de la relation principale qui devient alors plus fusionnel le, plus forte, plus amoureuse que jamais.

Pour arriver à “tout se dire” de la manière la plus authentique possible, au lieu de fuir dans une autre relation et combler ainsi des manques qui en fait sont minimes et peuvent être réparer simplement. 

Puis il faut en même temps “pardonner” pour entrer dans une nouvelle étape de la relation principale qui devient alors plus fusionnel le, plus forte, plus amoureuse que jamais.

Malheureusement on n’apprend pas le couple, ni dans son éducation, ni dans sa famille, ni à l’école, ni à l’université et le couple, la vie de couple est la plus importante des vies et on s’y engage sans en connaitre l’essentiel.

      • L’amour ne fait pas tout !
      • Le désir ne fait pas tout !
      • Les enfants n’aident pas le couple, ils le complexifient…
      • La grossesse, l’accouchement, la naissance sont des étapes à la fois heureuses et compliquées de la vie de couple, où les hormones jouent un rôle considérable pour le couple, et personne n’est formé à ces modifications minimes, mais si importantes à la vie d’un couple.

“Et dans tout ces cas l’apport d’un professionnel de l’hypnose, de l’hypnothérapie est ESSENTIEL” assure le Docteur Jean-Victor Belmère, médecin, spécialiste du couple et hypnothérapeute expérimenté, diplômé de la faculté de médecine de Toulouse, ancien interne, ancien Chef de Clinique et agrégé de neurophysiologie.

Cette thérapie s'adresse aussi bien aux femmes qu'aux hommes, et en thérapie de couple.

Cette thérapie s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes, et en thérapie de couple.

Il s’agit d’abord pour les patients de bâtir leur force de rester dans  la réalité, de “revenir à eux-mêmes, d’identifier ce qu’ils sont réellement, eux, leur couple, pour aider la partie d’eux qui fuient. Qui s’évadent dans “l’illusion”, le mirage d’une “autre” relation…

Ensuite l’hypnose aidera à se libérer de l’infidélité, en se détachant émotionnellement et physiquement des drames que cela a provoqué, en trompant le partenaire de leur vie. 

Les patients pourront  revivre un sentiment d’acceptation et connaître une plénitude émotionnelle, passionnelle et amoureuse...

L’esprit subconscient acceptera les suggestions hypnotiques qui renforceront les dispositions positives du couple par rapport aux faits de « se libérer »  et de surmonter l’infidélité pour le mieux-être comme individu, comme couple et pour leur développement personnel,

Et son amour de son partenaire de vie rejaillit et va revivre intensément, avec une force nouvelle, avec une nouvelle passion.

Les patients pourront  revivre un sentiment d’acceptation et connaître une plénitude émotionnelle, passionnelle et amoureuse…

L’IDÉAL DU MOI & l’hypnose pour les personnes âgées à Rabat

L’état hypnotique est un processus naturel, familier de tous. Dans un cadre thérapeutique, cet état ou « transe » est volontairement induit, permettant de passer d’un état de « veille restreinte » ordinaire à un état de « veille paradoxale »38. C’est cet état de veille paradoxale, favorable à la mobilisation des ressources du patient, qui est recherché dans l’hypnose thérapeutique.

 

L’idéal du Moi sert au Moi de référence essentiellement narcissique pour se mesurer

Il s’inscrit dans un cadre personnel où sont définis des modèles  idéaux comme ceux parentaux et des idéaux plus collectifs.

Cette instance psychique  dynamique pour perpétuer ces identifications dans une  idéalisation à propos d’objets auxquels le l’individu souhaite être identifiés 

Contraignant des façons d’être au Moi de façon à satisfaire les exigences imposées par le surmoi, l’idéal du Moi accepte quelques illusions, les reports au lendemain, les anticipations projetées dans un avenir plus ou moins long.

Avec le vieillissement et la perspective de la mort, la concession faite aux illusions et aux sursis s’estompe, la radicalité de la fin vient s’opposer à toute possibilité de réalisation, même toute prétention à satisfaire un souhait quelqu’il soit.

Différer la satisfaction devient risque de frustration sans retour.

Il n’y a plus de représentation que le sujet puisse produire, des nouvelles ou à se reconnaître dans celles qui lui sont imposées par son environnement familial, de soin ou d’accompagnement. L’environnement restreint ses desiderat

Par réaction il y a un investissement idéaliste dans le passé, dans le chemin parcouru, dans l’époque vécue .

L’idéalisation se révèle la seule source de gratification et de renforcement du Moi, lequel est de fait peu enclin à consentir à son inachèvement.

Ainsi tous les tenants des problématiques dépressives sont au rendez-vous.

Pouvoir déprimer, sans verser dans le « devoir faire son deuil », est d’une grande importance pour la vie psychique, pour sa structuration dans la relation à l’objet que l’on reconnaît différent de soi, susceptible de fait d’être perdu et faillible, pour l’introjection en soi d’un bon objet qui permet de supporter le manque.

Et trois types de symptômes se manifestent, alors

      • Les insomnies
      • les plaintes corporelles
      • les ruminations anxieuses

L’Hypnose est alors un outil non intrusif en gériatrie et indispensable

Car les troubles psychiatriques, névrotiques ou  psychotiques, sont de plus en plus envahissants et la plupart des personnes âgées finissent par développer tôt ou tard des difficultés d’adaptation à leur environnement mais aussi à leur propre personne,

 

J’utilise des méthodes d’induction de l’hypnose/PNL qui me sont propres

Je focalise l’attention du patient sur les sens.

Et les manifestations émotionnelles que provoquent ces sens.
Ces sensations des sens peuvent être réelles ou imaginaires ou imaginées ou ressenties à partir d’image, de souvenirs, d’images-souvenirs ou de souvenirs imagées capables d’induire des émotions réelles, ici et maintenant, c’est-à-dire dans le présentiel de la séance.

Ces attentions peuvent être

    • visuelles, un point sur un mur, sur un plafond ou sur la paupière ( créées par la réverbération d’une lumière, d’une ombre, d’une couleur au travers du tissu, ou même des hallucinations colorées), ou un paysage suggéré ou tiré du tréfonds de ses mémoires et qui évoque un sens, une sensation, une émotion tangible à l’instant de la séance.
    • auditives, le bruit dans la pièce, les bruits extérieurs, ou les bruits intérieurs à l’individu, celles produites par une musique émise par un tuner ou téléchargé du web,
    • olfactives, issues de la pièce, des cuirs ou des tissus de l’ameublement, ou de fleurs ou de parfums, des encens
    • sensitives, liées aux habits du patient, ou au contact de sa peau avec son environnement immédiat, la chaise, le fauteuil, le coussin ou l’air ambiant
    • gustatives, par le goût d’un aliment dans la bouche ou sa réminiscence…

Souvent je fais expérimenter à mon patient un mix de ces sensations en focalisant son attention, alternativement ou successivement, sur deux ou plusieurs sens, réels ou imaginés mais que l’individu perçoit avec forme au fur et à mesure de son évocation…

Le but de ces inductions est de dévier l’attention critique, cartésienne du moment présent et de mettre en avant l’activité quasi onirique, déphasée, pour privilégier ce que l’on appelle l’activité subconsciente, le subconscient, le Moi profond, le Moi intérieur.

Qualificatif varié car l’on ne sait pas de quoi l’on parle lorsqu’on évoque l’inconscient, le subconscient…

Le couplage de l’imagerie cérébrale médicale fonctionnelle à l’enregistrement des ondes cérébrales assure que l’on met en jeu plusieurs zones du cerveau :

    • le cortex temporal
    • le précuneus
    • le cortex cingulaire antérieur
    • le cortex occipital et le cortex visuel

Ce que l’on sait c’est que le subconscient est en processus d’éveil permanent, c’est l’endroit des automatismes qui assurent la continuité de la vie lorsque par exemple on dort, ou lorsque l’on est dans le coma, inconscient pour une raison ou une autre, traumatique, excès de drogue, choc psychique etc.

Pour avoir le maximum de d’efficacité, la thérapie de suggestion est mieux utilisée quand il y a peu de résistance subconsciente et que l'individu veut de tout cœur que le résultat attendu se réalise.
Pour avoir le maximum de d’efficacité, la thérapie de suggestion est mieux utilisée quand il y a peu de résistance subconsciente et que l’individu veut de tout cœur que le résultat attendu se réalise.

C’est aussi un intermédiaire entre les mémoires et la conscience… Comme celui qui alloue les adresses et les espaces aux mémoires…

L’hypnothérapeute étant avant tout comme un catalyseur, un « compagnon » de la partie inconsciente du patient, de sa « petite voix intérieure » (son daimonion, dirait Socrate), guidant celui-ci vers ses ressources intérieures, ressources stockées dans ses aptitudes latentes, sa mémoire consciente et inconsciente, ses facultés inexploitées d’apprentissage.

Il s’agit toujours d’une relation intersubjective,

qui échappe nécessairement aux mesures objectivantes des sciences « dures », trop de paramètres étant activés en même temps, dont certains ne peuvent être mesurés avec une pipette ou être lus sur un tracé électroencéphalographique, un CT-scan, ou une imagerie cérébrale…

Le type de communication qui s’instaure entre hypnothérapeute et patient,

est comme la définition implicite de la relation qui s’en dégage, constituent des données importantes à prendre en compte – bien davantage que ce qui se passe « à l’intérieur du sujet ». Cette dimension interpersonnelle du soin hypnotique comporte des variables complexes, de nature verbale, paraverbale, non verbale ou contextuelle, qui sont explorées depuis plus d’une soixantaine d’années par la théorie de la communication, la cybernétique de premier et de second ordre, la théorie des systèmes, la kinésique, l’éthologie, la proxémie, la thérapie de famille,

En réalité au cours de l’évolution, les émotions générés par nos sens qui sont leurs portes d’entrée

nous ont permis de survivre face à des prédateurs et d’assurer notre descendance. Mais les aléas de nos civilisation successives et télescopées dans le temps de deux voire trois siècles ne nous pas permis une adaptation efficiente.

Les sociétés et leurs savoir-vivre et leur religion ont imposé des lois pour contenir nos émotions, afin qu’elle ne s’expose pas. Or les émotions sont des incitations à l’action responsable d’un un rôle spécifique, préparant le corps à réagir.

Nous avons deux consciences :

l’une rationnelle qui pense et l’autre émotionnelle qui ressent. Ces deux consciences collaborent et fonctionnent avec harmonie ; mais « plus un sentiment est intense, plus l’esprit émotionnel domine, et plus l’esprit rationnel perd de son efficacité […] quand les passions s’emballent, l’esprit émotionnel prend le dessus ». Et le subconscient constitue l’interface entre nos consciences et les mémoires.

Par exemple, un thérapeute pourrait dire "Imagine-toi marcher vers une porte". Il n’y a aucune mention du type de porte, de sa couleur, de sa poignée, etc., ce qui permet au patient de façonner son expérience. pour eux-mêmes.
Par exemple, un thérapeute pourrait dire “Imagine-toi marcher vers une porte”. Il n’y a aucune mention du type de porte, de sa couleur, de sa poignée, etc., ce qui permet au patient de façonner son expérience. pour eux-mêmes.

La mémoire est notre identité

Elle nous permet de nous situer dans le temps, mais aussi dans l’espace et les relations sociales, dans notre histoire, celle de nos proches ou de l’humanité tout entière. Sans elle, impossible de se projeter dans l’avenir, de prendre des décisions ou de faire du vélo.

Le bébé qui vient de naître, l’enfant qui grandit, l’adulte qui a mûri, le vieillard qui faiblit… A chaque âge de la vie, le subconscient nous permet d’encoder, de stocker et de récupérer des informations.

 

 

L’induction hypnotique et la suggestion hypnotique ou le démarrage d’une hypnose à Rabat

les patients qui ont été hypnotisés ne perdent par le contrôle de leurs comportements. Les patients restent conscients de qui elles sont, où elles sont, et les patients  se rappellent toujours de ce qui s’est passé pendant la séance.

Il existe différentes techniques d’induction, elles commencent souvent par des consignes de relaxation, de calme, de bien-être et

des suggestions qui invitent la personne à penser et à imaginer des expériences positives.

Le patient répond à ces suggestions de différentes manières.

Certains patients décrivent leur expérience comme un état de conscience dissociée, d’autres patients comme un état normal d’attention  de la conscience, qui semble alors focalisée.

Dans tous les cas, les patients se sentent très calmes et très détendus.

La plupart des patients vivent une expérience très agréable. Quelque soit leur réceptivité, certains sont très réceptifs aux suggestions hypnotiques et d’autres le sont moins. La capacité à faire l’expérience de suggestions hypnotiques peut être empêchée par des appréhension de se confier à un inconnu,  par des peurs ou par des préoccupations suscitées par de fausses idées, véhiculées sur internet ou dans la presse ou dans les spectacles…

Contrairement à certaines représentations de l’hypnose décrites dans les livres, au cinéma ou à la télévision, les patients qui ont été hypnotisés ne perdent par le contrôle de leurs comportements.

Les patients restent conscients de qui elles sont, où elles sont, et les patients  se rappellent toujours de ce qui s’est passé pendant la séance.

L’hypnose permet aux individus d’expérimenter plus facilement des suggestions, mais elle ne les force pas à faire ces expériences

 

L’hypnose la plus pratiquée est l’hypnose éricksonienne Dr Jean-Victor Belmère à Rabat

Le conscient et l'inconscient sont alors ancrés dans une image majestueuse qui incite au bien-être et à la congratulation de son "passage à l'action

Les chercheurs du Mental Research Institute de Palo Alto

se sont inspirés de l’approche stratégique d’Erickson en la faisant évoluer vers des procédures que l’on peut reproduire, réalisant ainsi des thérapies systémiques et stratégiques brèves.

Maintenant  l’hypnose s’exprime dans ce courant des thérapies brèves. Nous considérons, alors, que le motif pour lequel le patient consulte est la conséquence de sa difficulté à opérer un recadrage de la manière dont il  perçoit et interprète sa situation à l’instant “t”, au présent. L’objectif de la thérapie est alors de permette au  patient de reconsidérer les évènements d’un autre point de vue, et donc de change l’angle de visualiser les données de son problème  et de  ressentir de manière totalement différente les données qui le perturbe.

Le thérapeute s’appuie sur les propres ressources du patient, le patient de manière inconsciente,  envisage d’autres solutions.

L’hypnose est va ainsi faciliter le travail thérapeutique.

Adolescent(e) vous avez souvent ragé, pleuré même devant un problème de mathématiques, de physique, sur la résolution d'un algorithme que vous n'arriviez pas à résoudre... Et au matin comme par magie, la solution apparaissait naturelle et simple...
Adolescent(e) vous avez souvent ragé, pleuré même devant un problème de mathématiques, de physique, sur la résolution d’un algorithme que vous n’arriviez pas à résoudre… Et au matin comme par magie, la solution apparaissait naturelle et simple…

Les concepts de recadrage et de ressources sont essentiels dans cette approche.

La tâche du thérapeute est de guider le patient vers des solutions à ses problèmes et en aucune façon de les lui faire revivre. 

Les « souvenirs » qui surgissent pendant l’hypnose ne constituent en aucun cas une preuve absolue du passé.

L’hypnothérapie n’accorde pas une grande importance au passé, elle est centrée sur le présent et le futur. Mais le passé est exploré à partir du présent, c’est-à-dire en partant de la situation « ici et maintenant ».

Le thérapeute s’intéresse notamment à la façon dont le patient a réussi à résoudre d’autres problèmes antérieurement pour appliquer cette ressource, jusqu’alors inaccessible (i.e. inconsciente), à la situation actuelle, « ici et maintenant » 

L’hypnose analgésique ou hypnoanalgésie à Rabat

De nos jours, on constate indéniablement un regain d’intérêt pour l’hypnose dans le monde médical, non plus en opposition avec la science, mais appuyé cette fois par le développement des neurosciences, de la clinique et de la pratique médicale.

En effet, les techniques d’exploration cérébrale valident la fiabilité de l’analgésie hypnotique en démontrant son intervention sur l’activité cérébrale qui sous-tend l’expérience normale de la douleur (voir Jamieson, 2007).

Ces travaux soulignent l’utilité de l’hypnose non seulement comme méthode thérapeutique mais aussi en tant qu’outil de recherche permettant de préciser les mécanismes de la perception de la douleur et d’explorer les états de conscience.

Les résultats issus de l’imagerie cérébrale fonctionnelle tendent à confirmer la thèse selon laquelle les participants hypnotisés ne se contentent pas de satisfaire aux suggestions de leur thérapeute mais sont dans un état neurologique particulier.

Même si, aujourd’hui encore, les mécanismes de l’hypnose ne sont pas bien compris, les manifestations de l’activité cérébrale révèlent un état de conscience modifiée.

De plus, l’efficacité de cette technique est actuellement bien connue pour soulager les douleurs physiques et éviter ainsi les anesthésies médicamenteuses et chroniques (Faymonville, Joris et al. 2005).

Suivre et accompagner une grossesse sous hypnose

Sous hypnose nous accompagnons la maman et l'enfant pour une grossesse harmonieuse et dépourvue de peurs, de stress et une naissance sans douleur et agréable
Sous hypnose nous accompagnons la maman et l'enfant pour une grossesse harmonieuse et dépourvue de peurs, de stress et une naissance sans douleur et agréable
Sous hypnose nous accompagnons la maman et l’enfant pour une grossesse harmonieuse et dépourvue de peurs, de stress et une naissance sans douleur et agréable

Bien vivre sa grossesse – chaque trimestre

Objectifs

La cliente est préparée grâce à l’hypnose à un confort  émotionnel, mental et physique favorables et ceci  à chaque étape de sa grossesse, trimestre par trimestre. 

Nous pouvons aussi intervenir sur les désagréments des premières semaines (Nausées, vomissement, malaises, etc.)

Nous complétons au cours de chaque étape trimestrielle par un travail sur le lien d’attachement au bébé à venir, Nous permettons à la future maman d’avoir confiance  en ses capacités de maman en devenir et insistons particulièrement sur le sentiment de sécurité lié à la grossesse.

Bien vivre sa grossesse
Bien vivre sa grossesse

Nous  aidons la patiente à surmonter progressivement – du moins à atténuer – ses peurs liées à l’accouchement.

Nous Générons ainsi une réduction du niveau de stress de la patiente, future maman.

Clientèle visée

Nous nous adressons à toutes les patientes qui sont enceintes de leur premier enfant mais nous accompagnons aussi les mamans qui ont déjà eu des enfants et qui souhaite vivre leur grossesse dans la confiance, la sérénité et la préparation d’un accouchement agréable, sans douleurs ou très peu.

La future mère  consulte :
– Au cours de chaque trimestre de sa grossesse, reçoit un discours hypnotique pour Bien vivre sa grossesse – chaque trimestre.
– Peut présenter une ou des peurs liées à l’accouchement que nous aidons à atténuer voire à faire complètement disparaitre 
– Peut avoir des difficultés à nourrir son lien d’attachement à son enfant.

Bien entendu nous pouvons accompagner la future maman  à préparer un accouchement sans douleur...

Remarques :
Bien entendu nous pouvons accompagner la future maman  à préparer un accouchement sans douleur… 

Soit nous la formons à l’auto-hypnose qu’elle utilisera pour pouvoir accoucher sans peur ou douleur 

Ou bien nous l’accompagnons en salle de travail, à la maternité, pour mettre en place une anesthésie hypnotique sans utilisation des drogues d’anesthésie classique

Docteur Jean-Victor Belmère – Hypnose – Rabat

Les pensées positive selon Coach Mansouria

Les pensées positives

Mes pensées positives

En matière de développement personnel les pensées dites positives jouent un rôle déterminant à la fois dans la réussite qu’elle soit professionnelle ou professionnelle, mais aussi dans la réalisation de soi, l’estime de soi, la confiance en soi

Vous trouverez ci-après une liste non exhaustive des  pensées positives que vous pourraient enrichir, améliorer, faire vôtre et bien entendu fabriquer à votre gré en fonction de l’évolution de votre développement personnel

      1. Ce que je veux vraiment je peux l’obtenir.
      2. Je n’hésite pas, j’évalue ce que je vais  gagner 
      3. Je ne remets jamais au lendemain ce que je peux faire le jour même
      4. Les décisions qui me concernent, je les prends moi-même.
      5. Lorsque je refuse, je ne rejette pas la personne qui me la demandé.
      6. Si je doute, je me pose des questions.
      7. Ce que je décide d’entreprendre, je m’autorise à le réussir
      8. les échecs, sont seulement les marches obligatoires vers le succès
      9. Je suis fort et courageux quand je reconnais mes faiblesses.
      10. Jamais je essaie, je le fais ou je ne le fais pas.
      11. Je ne cherche pas à dire oui à tout, je m’affirme.
      12. Devant une peur je réagis en l’affrontant
      13. Je me pose les bonnes questions, et je vais trouver la bonne réponse
      14. Je peux être excellent, je m’en donne les moyens.
      15. Je me félicite et me congratule,  quand je suis content.
      16. Donner son avis c’est utile au groupe.
      17. Je m’autorise à émettre des critiques justifiées et constructives.
      18. Partager ce n’est pas se démunir, mais s’enrichir.
      19. Je suis certain qu’il y a toujours une solution à un problème.
      20. Le monde extérieur est une source inépuisable de richesses.
      21. Quand je me sens bien, mon entourage se sent bien.
      22. J’ai confiance dans mon travail.
      23. Je me sens détendu et reposé.
      24. Je crée quotidiennement des expériences riches et positives.
      25. Mes compétences s’améliorent chaque jour.
      26. Je crois en moi.
      27. Je m’autorise à gagner de l’argent.
      28. Je crée des situations pour mon plus grand bénéfice.
      29. Je fais de mon mieux chaque jour.
      30. Je suis bien organisé et mes tâches sont accomplies.
      31. J’exprime de mieux en mieux ce que j’ai à dire.
      32. Quelle énergie en moi !
      33. Je suis quelqu’un de bien.
      34. Je suis fier de mon travail et de mes efforts.