Quelles sont les croyances qui nous limitent ? 

Les Croyances

Qu’est-ce qu’une croyance ? 

Une croyance, c’est simplement des pensées que nous choisissons d’accepter comme étant vraies. À l’instant même où nous acceptons une croyance, nous lui donnons la force de contrôler toutes nos décisions. 

Elle influence notre manière de penser et nos sentiments tout au long de notre vie. Elle régit l’ensemble de nos actes. Elle détermine notre perception des événements. 

L’essentiel de notre vie est gouverné par nos croyances. 

Elles sont vitales et importantes ; elles englobent toutes choses. 

Sachez que toute l’expérience humaine ou tout ce que nous avons dit, vu, entendu, senti, ressenti ou touché est emmagasiné dans notre cerveau d’où proviennent nos références et nos croyances. Elles sont ancrées en nous depuis des années, habituellement depuis notre enfance. 

Ce que maman, papa, un professeur ou bien une figure d’autorité disait a été souvent acheté comme étant vrai et joue maintenant un rôle important dans notre vie. 

Nos expériences converties en croyances sont parfois dynamisantes (positives, constructives, source de succès) parfois limitatives (négatives, source d’ennuis et même paralysantes). Elles font référence à ce que nous sommes et sommes capables de faire. Elles peuvent transformer tous les aspects de notre vie, notre estime de soi, nos rapports avec notre entourage, notre confiance, nos actions, notre attitude, notre réussite, notre santé, voire même notre bonheur. 

Malheureusement, elles ne sont pas toujours dans notre intérêt. 

La croyance

Se débarrasser de croyances anciennes qui nous accompagnent n’est pas toujours aussi simple que nous le voudrions. Nous pouvons cependant devenir plus conscients de leur pouvoir, pour ensuite choisir de prendre les choses en main ou non. 

Parfois, nous avons tendance à ajouter un poids affectif à chacune de nos erreurs, à transformer une simple faute en un échec avec les conséquences néfastes que cela a sur nous. Emmagasiner des émotions négatives affecte notre physiologie, notre capacité de réflexion et notre état général. 

Chaque fois que nous éprouvons une réelle douleur ou un plaisir intense, notre cerveau recherche la cause et l’enregistre dans notre système nerveux, nous donnant ainsi, pour le futur, une référence, donc une nouvelle croyance. 

Alors pourquoi choisissons-nous de nous accrocher à des pensées limitées ? Parce qu’elles nous sont propres et familières. En demeurant avec les mêmes croyances, nous créons les mêmes résultats, jusqu’au moment où nous déciderons d’élever notre système de croyances. La solution commence en mettant en doute cette croyance pour ensuite choisir une formulation positive afin de reprogrammer cet événement. 

Le but de changer ou modifier nos croyances est de restaurer chez nous une perception réaliste du contexte. Les croyances influencent nos actions et créent le monde dans lequel nous vivons. En changeant notre pensée, notre perception, notre interprétation, notre vocabulaire, nous donnons ainsi une nouvelle directive à notre cerveau. Par la suite, nous voyons et ressentons les choses différemment et par le fait même, la situation change, des choses remarquables peuvent se produire. 

Croire - les croyances

Le problème est que nous réagissons à « notre interprétation » des événements plutôt qu’aux événements proprement dits. 

Une même situation peut déclencher des réactions (émotions) très variées chez différentes personnes. La situation conduit à une pensée (ou interprétation) qui automatiquement, provoque une émotion, et cette dernière régit instantanément notre vie car elle vient teinter notre réalité, et nous en faisons notre vérité. 

Il est important de retenir que les croyances sont simplement des pensées. Plus nous croyons en une pensée positive et rassurante et plus 

nous avons confiance en l’action inévitablement positive qui en résultera, plus il devient facile et naturel d’y croire. 

Reconnaître la nature de nos croyances est indispensable à notre développement. Premièrement, il est essentiel d’apprendre à distinguer les croyances qui sont dynamisantes de celles qui sont limitatives. Ensuite, nous pouvons apprendre à les modifier et reprogrammer à notre guise, ce qui peut transformer, métamorphoser la réalité de notre vie. 

Il est intéressant pour les gens qui s’engagent dans ce processus de savoir comment procéder pour déprogrammer et reprogrammer leurs croyances limitatives (négatives). Ceci leur permettra de constater ce qui se produit lorsque leur vie passe d’une perception étroite à une perception plus large des choses.

Attardons-nous en premier lieu sur ces croyances qui sont dommageables.

Du point de vue de la PNL 

Les pensées que nous entretenons sont intimement reliées à nos croyances. Celles-ci, qu’elles soient conscientes ou inconscientes, font partie de nous depuis si longtemps qu’il peut être difficile de les débusquer. C’est bien souvent en observant nos pensées qu’il devient possible de trouver les croyances qui se cachent derrière. 

La croyance ?

Pour transformer sa vie : Comprendre, observer et changer les croyances. 

Mais la question fondamentale est :

Qu’est-ce que nous voulons vraiment ?

Changer n’est presque jamais une question de faculté, mais de motivation. Cette motivation est dirigée par l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvons.

Que tenteriez-vous si vous étiez persuadé de réussir ?

———

 

Apprendre à connaître sa croyance limitante

Quel est le déclencheur qui fait apparaître votre croyance limitante ? Est-ce une pensée, une personne, une action, un lieu, une situation, une odeur, une parole, le ton de la voix, une sensation, un regard ou autre chose qui active votre croyance ? Prenez le temps de bien y réfléchir.

Quand cela se produit-il généralement ?

Quel âge a votre croyance ? Ou depuis quand avez-vous votre croyance ?

Où ai-je entendu, vu, ressenti cela la première fois ? (L’émotion reliée à la croyance)

À qui appartenait cette croyance ? (à papa, maman, un professeur, une figure d’autorité ?)

Quelle est la preuve que cela est vrai ?

Quel est le but de cette croyance ? À quoi pourrait-elle me servir ou a-t-elle pu me servir ?

En quoi m’a-t-elle freiné auparavant ?

Qu’est-ce que cette croyance m’apporte de positif dans la vie ?

Qu’est-ce que cela pourrait me coûter si je continue à l’entretenir ?

Qu’arrivera-t-il ou que pourrait-t-il arriver si vous commencez à en douter ?

Qu’est-ce qui se passerait si cette croyance n’avait jamais existé ?

Démasquer une croyance limitante

Démasquer une croyance limitante

Exercice 1 :

Quand quelque chose ne tourne pas rond dans votre vie, demandez-vous quelle est la croyance qui régit, qui oriente votre vie dans cette situation ? Ensuite, indiquez à côté l’émotion, la sensation, le ou les ressentis liés à cette croyance, en étant le plus précis possible.

Une fois que vous avez défini votre croyance limitante, vous devez apprendre à la connaître.

Il faut établir sa source, son origine, repérer le facteur déclencheur et vérifier sa viabilité, sa véracité.

Pour se faire, répondez aux questions suivantes :

Apprendre à connaître sa croyance limitante

Quel est le déclencheur qui fait apparaître votre croyance limitante ? Est-ce une pensée, une personne, une action, un lieu, une situation, une odeur, une parole, le ton de la voix, une sensation, un regard ou autre chose qui active votre croyance ? Prenez le temps de bien y réfléchir.

Quand cela se produit-il généralement ?

Quel âge a votre croyance ? Ou depuis quand avez-vous votre croyance ?

Où ai-je entendu, vu, ressenti cela la première fois ? (L’émotion reliée à la croyance)

À qui appartenait cette croyance ? (à papa, maman, un professeur, une figure d’autorité ?)

Quelle est la preuve que cela est vrai ?

Quel est le but de cette croyance ? À quoi pourrait-elle me servir ou a-t-elle pu me servir ?

En quoi m’a-t-elle freiné auparavant ?

Qu’est-ce que cette croyance m’apporte de positif dans la vie ?

Qu’est-ce que cela pourrait me coûter si je continue à l’entretenir ?

Qu’arrivera-t-il ou que pourrait-t-il arriver si vous commencez à en douter ?

Qu’est-ce qui se passerait si cette croyance n’avait jamais existé ?

Votre système de croyances devrait être flexible plutôt que rigide.

Il crée soit une limitation massive, soit un potentiel incroyable

Lorsque vous pensez autrement, ce que vous ressentirez sera modifié et cela changera votre façon de vous comporter.

Vous êtes maître de votre processus de croyances. Personne d’autre n’y a accès. 

Changer de croyance

Comment pouvez-vous changer votre croyance ?

Maintenant, pour changer, pour être dans le mouvement, pour passer à l’action, il faut absolument trouver une croyance de nature positive associée à une sensation agréable. Sinon, il se crée une résistance qui nous maintiendra dans le même inconfort, dans la même situation désagréable.

Les mots que nous employons consciemment ou inconsciemment pour décrire une situation changent immédiatement sa signification et, par conséquent, les sentiments que nous éprouvons. 

Transformer une croyance limitante 

Exercice 2 : 

Les mots que je prononce aujourd’hui sont le résultat de demain ! 

Reformulez positivement ce que vous voulez vraiment. 

Rappelez-vous que l’une des raisons qui nous empêchent d’être heureux est que nous utilisons un langage qui intensifie nos émotions négatives. 

Les mots ont le pouvoir de détruire ou de construire. En choisissant des mots justes et généreux, nous pouvons transformer notre vie. 

En lien avec la croyance nommée précédemment, trouvez 3 mots que vous utilisez régulièrement et qui vous font vivre des sentiments négatifs, qui vous limitent et parfois même vous paralysent. 

1. 

2. 

3. 

Remplacez les mots de la liste précédente par de nouveaux mots qui seront dynamisants, énergisants ou stimulants 

1. 

2. 

3. 

Quelle serait votre croyance positive de remplacement ? 

Si vous aviez cette nouvelle croyance, faites une description détaillée des modifications qui pourraient s’enclencher en vous. 

Quelles seraient vos nouvelles pensées ? 

Quel changement cela produirait-il dans votre vie ? 

Quel serait votre nouveau discours intérieur et extérieur ? 

Quelle serait votre attitude ? Votre façon d’être ? 

Votre comportement serait-il différent ? Et en quoi ? 

Quels seraient les mots que vous utiliseriez pour exprimer ce que vous voulez vraiment. Ce que vous ressentez ? 

Quelles actions seraient enclenchées pour la réalisation de ce que vous voulez vraiment ? 

Quelle serait votre nouvelle réalité ? 

Décrivez votre environnement, les gens, les sensations, les résultats obtenus. 

Dans quel état seriez-vous ? 

Chaque succès fait naître une croyance en une réussite encore plus grande. 

Chaque succès fait naître une croyance en une réussite encore plus grande. 

Il est possible que tout change facilement, il faut juste le choisir et y mettre une dose de volonté. 

Phénomène idéomoteur en hypnose

En hypnose ou en Réminiscences Thérapeutiques Dirigées le subconscient s'interroge sur les propositions qui lui sont formulées... Ces idées sont analysées au cours d'un processus mental complexe.

Un phénomène idéomoteur est un processus idéodynamique… 

En ayant dit cela il reste à comprendre… Par exemple si l’on pense avec attention et intensité que la main est une plume, elle va finir par se soulever

C’est un phénomène que nous expérimentons tous les jours

par exemple lorsque nous écoutons avec attention un interlocuteur et que nous faisons un signe d cela tête comme assentiment à son discours…. Ou bien lorsque passager dans une voiture nous appuyons sur une pédale de frein imaginée pour freiner devant ce que nous pressentons être un obstacle…

En hypnose ou en Réminiscences Thérapeutiques Dirigées

le subconscient s’interroge sur les propositions qui lui sont formulées… Ces idées sont analysées au cours d’un processus mental complexe. Ce processus mental agit, inconsciemment par analogie, en se référent au bagage mémorisé de l’individu mais surtout aux mémoires enfouies, ancrées dans les mémoires implicites qui font appellent aux souvenirs archaïques (souvenir de l’espèce humaine) aux souvenirs familiaux et aux souvenirs propres à l’individu acquis depuis sa naissance. 

L'idéodynamisme est un phénomène nature qui tend à s'amplifier sous Réminiscences Thérapeutiques Dirigées.: Si nous avons en tête une idée, elle tend à se réaliser... Ce phénomène est comparable à un réflexe mais l'action se situe dans le subconscient et sous l'influence de réflexes idéosensitifs, idéosensoriels, idéocognitifs et idéoémotifs...

Ce processus mental aboutit soit à une acceptation soit à un rejet de la proposition…

Lors d’une Réminiscence Thérapeutique Dirigée, lorsque le subconscient accepte ce qui lui a été proposé, la transformation de la pensée en action est très rapide, l’inhibition intellectuelle consciente n’a pas le temps d’agir, et l’on court-circuite ainsi les croyances qui obèrent la vie de l’individu.

L’idéodynamisme est un phénomène nature qui tend à s’amplifier sous Réminiscences Thérapeutiques Dirigées.: Si nous avons en tête une idée, elle tend à se réaliser… Ce phénomène est comparable à un réflexe mais l’action se situe dans le subconscient et sous l’influence de réflexes idéosensitifs, idéosensoriels, idéocognitifs et idéoémotifs…