Hypnothérapie ou thérapie par l’hypnose – Rabat Maroc

HYPNOSE subconscient & inconscient

Qu’est-ce que l’hypnothérapie ou thérapie par l’hypnose

La plupart des patients qui viennent consulter ont une idée très vague de l’hypnose et à fortiori de l’hypnose thérapeutique médicale.

Leur esprit s’est laissé influencé par les films, les séries et les émissions de divertissement où sont présentés une forme particulière, l’hypnose de spectacle !

L’hypnose est un mot inventé par un chirurgien écossais (James BRAID) qui voulait faire référence au sommeil en la baptisant du nom du dieu grec du sommeil “Hypnos”.

C’est manqué car l’hypnose n’est ni du sommeil, ni de l’éveil !

L’hypnose c’est un no man’s land de l’esprit

qui se situe entre l’éveil et le sommeil et que nous pratiquons TOUS LES JOURS plusieurs fois par jour sans même nous en rendre compte.

L’objectif physiologique du vivant en se mettant en “hypnose” est de mettre toutes les fonctions vitales en mode équilibre. Ce que Claude Bernard a nommé l’homéostasie.

Ce mode “homéostasie” de l’esprit permet tout simplement de vivre, de survivre à toutes les agressions, à tous les stress que la vie nous réserve.

Mais ce mode hypnotique de l’esprit n’est pas un mode conscient

Le conscient s’oriente en fonction de quatre types fonctionnels (Carl Gustav JUNG) :

        • La sensation révèle ce qui existe
        • La pensée révèle ce qui est
        • Le sentiment ajoute une note “agréable ou pas”
        • L’intuition révèle d’où et vers quoi

L’inconscient est quelque chose de beaucoup plus archaïque et qui nous vient de l’origine de la vie.

Le subconscient est la puissance intérieure

Et le subconscient, cette prodigieuse force, à laquelle l’hypnose nous permet d’accéder, est aux confins de la conscience et de l’inconscient. Le subconscient est LA transition entre l’esprit conscient et les mécanismes automatiques qui concourent à la vie…

Subconscient la Puissance Intérieure

Le subconscient a la particularité de pouvoir accéder à l’ensemble de notre mémoire et donc de trouver toutes les solutions dont nous avons besoin pour vivre en harmonie avec nous-même, avec notre environnement social, culturel et nos écosystèmes.

En réalité le subconscient est une “boite noire“qui contient toutes les informations. Les vôtres, les nôtres… Mais celles de tous ceux qui vous ont précédé. Car le subconscient a accès à votre mémoire.

On pense communément que la mémoire est contenue dans le cerveau. Le cerveau est un organe intégrateur. Lorsqu’il a besoin d’une information pour traiter un problème il missionne le subconscient d’aller lui dégotter.

Car le subconscient connait toutes les adresses de toutes les mémoires. Et la mémoire est contenue partout dans votre corps au fond de chaque cellule ou plus exactement au centre de chaque cellule, dans son noyau. Et dans le noyau, dans la mémoire brute, dans l’ADN, Acide DésoxyriboNucléique.

L’ADN est connu pour les “fameux” caractères héréditaires. Mais il s’agit d’une toute partie(moins de 10%) de l’ADN, l’ADN codant. Tout le reste constitue l’épigénétique (à coté de la génétique) qui correspond à plus de 90% de la molécule, il s’agit de l’ADN non codant où sont stockées toutes les informations.

Cette mémoire comprend toute la mémoire de l’humanité, toute la mémoire de la saga de votre famille maternelle ou paternelle et bien sûr toute votre mémoire acquise. Mémoire acquise qui elle se développe dans les premières semaines de vie intra-utérine et va croire dès votre atterrissage dans ce monde. Influencée par votre entourage immédiat, puis de proche en proche au fur et à mesure que votre cercle relationnel s’élargit. Cette mémoire est influencée par votre éducation, votre culture et les croyances de ceux qui vous entourent.

Et vous allez vous développer dans un tunnel, aux parois renforcées, et vous développer avec les informations que l’on vous bourre dans le crâne…

Ce lavage de cerveau éducationnel, culturel et des croyances font ce que vous êtes CONSCIEMMENT. Mais se heurte à ce que vous êtes au fond de vous. Se heurte à votre inconscient. Se heurte à ce que vous êtes originellement. Et cette confrontation est à l’origine de tous vos maux.

Et bien l’hypnose thérapeutique médicale c’est le moyen d’accéder

à ce moi profond, à ce moi intérieur, à ce qui est de plus profond et de plus original et originel en vous, et à tous les mécanismes automatiques qui régissent votre vie.

Accès au subconscient

L’hypnose c’est le moyen magique de faire des miracles en Nous…

En exploitant la puissance de notre subconscient, car nos images mentales et la manière de penser façonnent fatalement votre vie.

Et il faut prendre conscience que l’énergie créatrice qui est à notre origine, à nos sources, qui fait fonctionner tous nos systèmes harmonieusement, est capable de tout guérir, en contrôlant TOUT, grâce à l’hypnose.

Ce qu’il faut savoir : le subconscient répond à l’image mentale, c’est-à-dire à la pensée qui est entretenue dans l’esprit

Le subconscient est une puissance de transformation exceptionnelle

Qui peut guérir les blessures mentales, les blessures physiques et qui délivre de toute limitation. Et l’hypnose en est la clé. Car toute bonne thérapie par l’hypnose doit conduire le patient à utiliser SEUL cet outil merveilleux. SEUL. Dans ce qu’on appelle l’autohypnose enseignée au cours de séances d’hypnose bien conduites par un praticien expérimenté et maitrisant à la fois la neurophysiologie et la pathologie médicale celle-ci englobant la psychopathologie et la psychologie.

On reste sans voix quand on voit sur le net, sur les réseaux sociaux des formations, des formateurs qui délivrent des “certificats” en quelques semaines alors que les mécanismes qui sous-tendent l’hypnose thérapeutique doivent s’appuyer sur une connaissance que toute une vie ne suffit pas à maitriser.

D’ailleurs tous les grands hypnothérapeutes auquel chacun fait référence sont des médecins, des psychiatres, des psychologues avec des bases solides acquises au cours de longues études et constamment remises à jour en formations continues, en colloques, en congrès en échanges scientifiques, etc…

 

 

Docteur Jean-Victor Belmère – COTEHY – Rabat Maroc

Soulager la douleur par l’hypnose et l’autohypnose – Rabat Maroc

comment avec l'hypnose et l'autohypnose contrôler vos douleurs.

J’ai opéré du crâne et de la face des milliers de patients.

La plupart étaient porteurs de douleurs chroniques très invalidantes qui avaient bouleversé leur vie. J’ai acquis la preuve que le meilleur anti-douleur, au-delà des traitements déjà entrepris, c’était leur état d’esprit, la capacité de leur cerveau à gérer leurs pensées et leurs émotions.

Je vais vous apprendre concrètement comment avec l’hypnose et l’autohypnose comment utiliser la puissance de votre esprit et de vos pensées pour mieux contrôler vos douleurs.

Les douleurs vont de manière insidieuse et diffuse modifier les comportements et les habitudes de vie des personnes qui en souffrent

Toutes les zones du corps humain sont concernées

      • maux de dos,
      • sciatiques,
      • douleurs articulaires par arthrose ou inflammation (rhumatismes articulaires chroniques),
      • maux de tête (céphalées ou migraines),
      • douleurs abdominales,
      • douleurs diffuses de l’appareil locomoteur comme la fibromyalgie ou les troubles musculo-squelettiques (TMS), etc.
      • Concernant le cancer, plus de un patient sur deux présentent des douleurs quel que soit le stade d’avancée de sa maladie. Et seulement 5 % de ces douleurs sont contrôlées

Les conséquences médicales des douleurs chroniques peuvent être importantes

      • troubles psychiques (dépression, insomnie, risque suicidaire),
      • surpoids ou amaigrissement,
      • addictions (alcool, toxicomanie),
      • consommation médicamenteuse excessive.

Les médicaments contre la douleur sont très utiles et même indispensables lors d’une phase aiguë. Sans eux, aucune intervention chirurgicale ne serait possible et ils font partie des médicaments de premier ordre dans toutes les structures médicales d’urgence.

Mais sur des traitements longs, de plusieurs mois ou années, leur efficacité diminue avec le temps et les effets secondaires s’accentuent : allergies et intolérances, troubles digestifs, ulcérations duodénales et gastriques, surcharge du foie, atteinte rénale, problèmes hématologiques.

Les excès médicamenteux sont parfois une cause réelle de passage à la chronicité de la douleur, comme dans le cas de la migraine.

En modifiant le filtre cérébral, l’intensité et la nature des émotions associées,

il est possible d’atténuer le ressenti et le vécu de la douleur, car on peut moduler l’état émotionnel, subjectif, qui y est associé. L’hypnose est un des meilleurs moyens pour y parvenir.

Si vous pratiquez selon les techniques que je vous apprendrez, vous parviendrez à obtenir un état d’auto-hypnose qui vous aidera dans la vie quotidienne.

Et l’auto-hypnose vous permettra d’agir sur la façon dont votre cerveau va percevoir le message douloureux. Vous allez apprendre à optimiser vos séances pour agir plus efficacement sur la douleur, à vous ouvrir à des émotions agréables et à accueillir de nouvelles ressources.

L’hypnose va vous aider à modifier vos habitudes de vie.

L’hypnose n’est pas un placebo ; elle modifie puissamment les connexions neuronales des régions du cerveau qui régulent la douleur et les émotions.

Je vous apprendrai toutes les techniques et astuces que j’ai pu appliquer sur moi-même, les conseils que j’ai donnés à des centaines de patients pour contrôler leurs douleurs.

Leur facilité d’entrer seuls en état d’hypnose leur a permis d’avancer dans leur vie et sur le chemin du mieux-être. Je suis certain que vous maîtriserez rapidement et facilement les concepts et outils développés dans cet ouvrage. Faites-vous confiance, et comme le disait Milton Erickson, « faites toujours confiance à votre inconscient ». Certains bénéfices ont été spectaculaires, d’autres plus modestes. Mais il y a toujours eu, chez mes patients, un mouvement interne, des changements à partir du moment où l’inconscient a été écouté et qu’il a été possible de communiquer avec lui.

Au cours de mes consultations je vais vous montrer comment

      1. – obtenir des résultats dès la première séance ;
      2. – ne pas vous décourager ;
      3. – entrer vous-même facilement en état d’hypnose ;
      4. – appliquer les techniques les plus efficaces ;
      5. – contrôler vos douleurs grâce à l’auto-hypnose ;
      6. – utiliser des techniques de diversion de la douleur vous permettant de ressentir le bien-être rapidement ;
      7. – parvenir à une utilisation intelligente de votre temps pour pratiquer sereinement ;
      8. – repartir « gonflé à bloc » après une séance ;
      9. – être efficace dans votre pratique.

L’hypnose est la plus ancienne parmi toutes les psychothérapies

Psychologie et Psyché Hypnose

Il faut faire attention aux formations dont se targuent les hypnothérapeutes. et à leur diplôme

Il faut savoir que la plupart des écoles de formation en hypnose, en France et à l’étranger, délivrent des certificats qui sont en réalité du niveau du CAP (certificat d’aptitude professionnelle) le même qui est délivré aux bouchers, charcutiers, pâtissiers ou boulanger homologué au niveau 3, le plus bas sur la liste, c’est à dire qu’il donne une qualification d’ouvrier ou d’employé qualifié.

L’hypnose médicale thérapeutique est essentiellement d’essence médicale et repose sur des connaissances médicales approfondies. Ces écoles qui forment des “praticiens” et des “maitres praticiens” et délivrent ces fameux certificats forment en quelques WE et donnent des recettes de cuisines aux étudiant futurs hypnothérapeutes pour “soigner” des cas.

Le plus souvent les formateurs n’ont aucune formation médicale ou psychologique

Gare aux catastrophes !

Nous croyons que notre effort représente une tentative innovante et nécessaire pour favoriser, dans un esprit de service, la diffusion de l’hypnose dans le domaine clinique et de renforcer ainsi les possibilités de l’outil hypnotique dans une perspective rigoureusement scientifique.

L’hypnose est la plus ancienne parmi toutes les psychothérapies

Et, malgré une popularité variable, caractérisée par des périodes de grande diffusion et d’autres d’abandon apparent.

Dans ces dernières décennies, elle a retrouvé une seconde jeunesse.

Le développement de la dénommée « nouvelle hypnose », surtout grâce à Milton Erickson, à travers l’introduction de nouvelles – et aussi plus sophistiquées – techniques d’induction indirecte et la retombée importante des neurosciences, ayant contribué à clarifier grand nombre des mécanismes de l’hypnose et de ses effets (p. ex. l’analgésie hypnotique), ont donné un nouvel élan et une nouvelle dignité à la fois clinique et scientifique à l’outil hypnotique.

De nombreux essais contrôlés et de méta-analyse

ont affirmé l’efficacité de l’hypnose dans de nombreuses pathologies d’intérêt médical et psychologique (p. ex. la douleur aiguë et chronique, le côlon irritable, les troubles anxieux, etc.) sur la base de l’évidence clinique.

L’hypnose n’a pas seulement été reconnue en tant qu’outil efficace et sûr dans le traitement de nombreux syndromes cliniques,

mais dans les dernières années elle a été aussi, de plus en plus utilisée en dehors de la communauté hypnotique, en tant qu’outil physiologique et fiable d’investigation du système nerveux central.

Il s’agit donc d’une sorte de précieuse « sonde » qui a significativement accru nos connaissances dans le domaine. Et cela constitue bien une véritable révolution copernicienne.

La nouvelle hypnose a tout naturellement eu un important impact sur l’intérêt clinique et médiatique que l’outil hypnotique a depuis toujours suscité.

Cependant, face à une plus grande sensibilité vis-à-vis de l’utilisation de l’outil hypnotique dans le domaine clinique et, par conséquent, l’augmentation significative des demandes de la part des patients et des professionnels de la santé, il faut enregistrer le manque d’une adéquate information afin de la divulguer, ainsi que la difficulté pour l’utilisateur final à sélectionner et à repérer le professionnel adapté à un problème clinique déterminé.

« Chercheurs et thérapeutes, après plusieurs années d’études et d’observations s’accordent largement à affirmer que l’hypnose, par elle-même, ne présente aucun risque lorsqu’elle est utilisée correctement par un thérapeute possédant une formation adéquate » (Yapko, 2003, p. 217).

Cependant, malgré le fait que l’hypnose puisse être utilisée de façon compétente et experte au bénéfice du patient, elle peut également être utilisée de manière potentiellement dangereuse (Yapko, 2003, p. 216 ; Hambelton, 2005).

Les problèmes n’émergent pas de l’hypnose en elle-même, mais plutôt des principes éthico-moraux du professionnel qui, par ignorance ou mauvaise foi, peut l’utiliser pour atteindre des objectifs inappropriés par rapport à la santé de l’individu ou par rapport aux motifs du traitement.

Pour cette raison, il est très important qu’il s’agisse de médecins ou psychologues formés de manière adéquate par des spécialisations universitaires post-lauream en psychothérapie hypnotique.

Se confier à un professionnel dépourvu de compétences certifiées signifie, dans le meilleur des cas, assister à l’émergence de problèmes liés au manque de connaissances des dynamiques psychiques émergentes, à des retombées au niveau du comportement humain, à des modèles d’interaction corps-esprit et à des effets du traitement à court, moyen et long terme.

Dans le pire des cas, le risque étant des répercussions négatives immédiates au niveau de la santé mentale et physique du patient. S’agissant d’une action sur la psyché de l’individu, il doit s’appliquer le principe éthique de Martin Orne (1965) selon lequel : celui qui n’est pas qualifié à traiter un problème sans l’hypnose, n’est pas qualifié non plus à le traiter avec l’hypnose.

Docteur Jean-Victor Belmère

 

Hypnose@docteurbelmere.com

Docteur Belmère Carte de Visite
HYPNOSE – DÉPRESSION – TOC – PEURS – PHOBIES – ANXIÉTÉ – ANGOISSES – MAL-ÊTRE – TABAC – POIDS – PERFORMANCE – TROUBLES SEXUELS – TROUBLES ALIMENTAIRES – ENFANTS – ADOLESCENTS – ADULTES – COUPLES

Hypnose et recherche – Rabat Maroc

Hypnose et recherche

Hypnose et recherches

Différents éléments peuvent expliquer les faibles résultats de recherches reliés à l’hypnose ainsi que l’écart entre les données de recherches et les résultats obtenus lors de rencontres en hypnose.

En effet, l’hypnothérapie est un domaine complexe qui rassemble plusieurs composantes. Pour faire une étude sérieuse, les modalités utilisées doivent être les mêmes. La grande variété des approches en hypnothérapie augmente donc la difficulté lors des recherches en hypnose.

Dans un premier temps, il y a plusieurs types d’hypnose, donc plusieurs écoles qui enseignent chacune selon leur philosophie respective. Ensuite, les hypnothérapeutes personnalisent leurs interventions selon leurs particularités et leurs expertises. Comme il est nécessaire d’harmoniser la façon de faire afin de créer un protocole de recherche qui peut être facilement répété, certaines pratiques seront privilégiées plutôt que d’autres afin d’uniformiser le fonctionnement.

De plus, les participants ont leur individualité. Nous savons que deux clients ayant des difficultés de sommeil, par exemple, ne nécessiteront pas les mêmes techniques. Si l’hypnothérapeute a le loisir de s’adapter aux besoins de son client, la pratique doit rester homogène dans le cadre d’une recherche. Ensuite, la sensibilité du sujet aura aussi une influence sur les données de recherche. Puis finalement, n’oublions pas les coûts élevés de ces recherches. Voilà qui explique pourquoi nous manquons encore de preuves expérimentales pour appuyer ce que nous constatons dans nos bureaux, ce qui est tout de même dommage car certaines données scientifiques, par exemple sur les inductions, pourraient aussi nous permettre d’améliorer notre pratique.

 

L’hypnose et la méditation indispensable pour vivre ?

La méditation et l’hypnose ont été associées à une diminution de la réactivité émotionnelle

Hypnose ou méditation

L’hypnose et la méditation font partie intégrante du développement de la culture occidentale et orientale.

Toutes deux ont été utilisées dans le contexte de la guérison et de la psychothérapie, bien que leur importance et leur acceptation par le modèle biomédical aient fluctué au fil des ans.

Des études phénoménologiques et neurobiologiques ont commencé à définir les processus impliqués et les mécanismes sous-jacents des états hypnotiques et méditatifs.

Il est clair que ces deux procédés se chevauchent souvent, mais il faut également tenir compte de certaines différences dans la pratique clinique et dans la recherche.

Il existe de nombreuses variétés de méditation et différents types d’hypnose.

Hypnose et méditation les deux mamelles de son développement personnel ?

Méditation

La méditation est sans aucun doute un des outils les plus cités pour calmer le mental,

ce qui, bien souvent, permet de s’ouvrir à de nouvelles solutions nous amenant à effectuer des changements positifs dans notre vie.

D’ailleurs de nombreuses études effectuées dans les dernières années, ainsi que son entrée dans les hôpitaux, lui ont apporté popularité et crédibilité. Voici donc un article qui nous offre quelques points de comparaison entre l’hypnose et la méditation.

Les chercheurs travaillant dans le domaine de la méditation ne sont pas toujours en accord, mais divisent la plupart des pratiques méditatives en différentes catégories :

      • MÉDITATION DE CONCENTRATION (attention focalisée ou méditation sur un point) : se concentrer sur l’expiration ou la répétition de mantra;
      • LA PLEINE CONSCIENCE (ou méditation d’attention élargie) : attirer l’attention sur le moment présent, observer impartialement tous les contenus mentaux;
      • CULTIVER LA BONTÉ ET LA COMPASSION : approfondir les sentiments de bienveillance pour tous les êtres vivants;
      • ANALYTIQUE : se poser des questions telles que « Qui suis-je ? ».
      • Il y a aussi d’autres catégories de méditation, par exemple les visualisations et le retrait des sens. (Dhal et als., 2015).

Dans le présent article, je me concentrerai sur les approches centrées sur l’attention et la pleine conscience, souvent considérées comme des préalables aux autres techniques, et qui ont été étudiées plus en profondeur.

Ainsi, dans diverses traditions, les praticiens commencent généralement par accroître leur attention ou leur conscience pour ensuite élargir leur pratique à l’aide des autres approches comme les méditations de compassion ou les visualisations. Néanmoins, il y a des traditions où l’on s’en tient simplement à une technique telle que la répétition de mantra.

Hypnose

Hypnose

Comme la méditation, l’hypnose a parfois été subdivisée en différents types.

Il y a notamment l’hypnose par dissociation, l’hypnose active, l’hypnose de relaxation, l’hypnose par imagerie, etc.

Peu importe les classifications, l’hypnose a été définie par plusieurs personnes comme un état bénéfique ou une transe naturelle que nous vivons tous au quotidien.

D’autres personnes soulignent que cet état est caractérisé par une relaxation associée à une concentration focalisée, à une dissociation et à une suggestibilité. Fait important, cet état peut être très utile à des fins thérapeutiques.

Une bonne partie des hypnologues ou hypnothérapeutes qui pratiquent aujourd’hui utilisent une forme d’approche ericksonienne, parfois appelée hypnose « indirecte » ou « conversationnelle ».

Cette approche est caractérisée par la flexibilité (adaptée à chaque client), le traitement des symptômes pour provoquer un changement, l’engagement de l’inconscient par tous les moyens disponibles (imagination, métaphores, anecdotes, blagues ou devinettes).

Elle repose sur la relation avec le praticien, la confiance et des modèles de langage particulier ; éloignés des instructions directes d’entrer en transe, créée plutôt à partir de la façon de voir le monde selon le point de vue du client, lui permettant d’atteindre ses propres objectifs et solutions plutôt que d’imposer sa propre idée du bonheur (Short, 2018).

Enfin, un mot sur l’autohypnose car c’est ici que les limites avec la méditation deviennent plus floues. D’une certaine manière, toute hypnose est considérée comme de l’autohypnose car il faut être un participant volontaire pour que celle-ci fonctionne. Même s’il est évident que de travailler avec un hypnothérapeute reste une expérience différente de l’autohypnose, c’est probablement ici que la plupart des confusions ou des similitudes entre la méditation et l’hypnose ont été discutées, bien que d’autres similitudes et différences aient également été définies.

Hypnose et méditation

ÉTYMOLOGIE

Le fait que l’hypnose et la méditation soient souvent considérées comme des phénomènes distincts pourrait être en partie causé par l’absence de liens au niveau de l’étymologie.

Le mot hypnose aurait été inventé par James Braid, considéré comme le premier hypnothérapeute. Le terme est dérivé du dieu grec du sommeil – Hypnos. Braid avait initialement associé le phénomène avec le sommeil, mais il aurait ensuite compris son erreur et a voulu changer le terme pour « monoïdéisme », ce qui signifie une fixation de l’attention.

Ainsi, pour Braid, l’attention focalisée semblait être l’ingrédient essentiel de l’hypnose.

Le terme méditation est un dérivé du latin « méditation » et du verbe « meditari » qui signifie « penser, réfléchir, considérer, envisager ». Ainsi, cela ressemble plus à ce que nous appellerions aujourd’hui une contemplation.

La contemplation implique souvent la manipulation de concepts, le questionnement et la pensée, ce qui est généralement découragé dans les pratiques méditatives d’aujourd’hui (c’est-à-dire que les gens sont encouragés à se détacher de leurs pensées et à se concentrer sur la respiration, les sensations, etc.).

Devenez coach en méditation

 

Saviez-vous que dans la mythologie grecque, Hypnos est le dieu du sommeil, connu chez les Romains sous le nom de Somnus. Il est le fils de Nyx (déesse de la nuit) et de Erèbe, dieu de l’obscurité ou de l’enfer selon les versions. Il est le frère jumeau de Thanatos, le dieu de la Mort. Il est également le père de Morphée, dieu des rêves. On dit de lui qu’il peut endormir aussi bien les hommes que les dieux. Dans certains cultes païens il est même considéré comme le gardien de la nuit, qui reste éveillé quand le monde est endormi pour guérir les âmes et les coeurs des guerriers les plus valeureux . On retrouve aussi Hypnos sur les tombeaux dans les cimetières, il y désigne l’éternel Sommeil. Nous ne savons pas pour vous, mais il nous inspire des idées de suggestions à intégrer lorsque vous travaillez à améliorer le sommeil d’un de vos clients!

Les personnes en quête d’hypnose sont généralement intéressées par un résultat spécifique tel que l’élimination des symptômes.

En tant que tels, leurs objectifs et leurs attentes sont très clairs.

Les méditants, en revanche, sont généralement encouragés à rester sans but, ouverts et sans attente.

Bien sûr, la plupart espèrent atteindre la paix et une compréhension plus profonde d’eux-mêmes et du monde qui les entoure ; ils espèrent l’illumination, l’éveil, le satori, le nirvana, le kensho, le samadhi ou peu importe ce que vous voulez appeler « cela »

Considérant ces données très intéressantes, expliquer le fonctionnement de la méditation ou inviter un client à faire de la méditation avec une certaine régularité pourrait faciliter sa démarche en hypnose tout en lui permettant de développer une certaine autonomie.

Stimuler son pouvoir immunitaire – Hypnose – Dr Jean-Victor Belmère Rabat Maroc

Le coronavirus SARS-CoV-2 est bien plus virulent chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, et peut parfois s’avérer fatal.

 En ces périodes de pandémie virale, où le Covid-19 cause des ravages il est important de ne pas céder au stress, à l’anxiété, aux angoisses, aux phobies

Pour cette raison je mets en place une série de vidéo et d’audio qui pourrons vous aider, seul, en famille et à distance à passer ces périodes difficiles…

N’hésitez pas à partager largement mes vidéos ou audio, afin de permettre à plus de monde possible de se sentir bien et de ne pas céder à la peur et aux crises d’angoisses et de panique.

Vous pouvez les écoutez sans modération à toute heure du jour et de la nuit…

Je réalise en ce moment plusieurs vidéos qui pourront permettre de trouver à chacun celle qui le convient le mieux

Simplement installez-vous dans un endroit où vous ne risquez pas d’être dérangé pendant 50 minutes, mettez des écouteurs et prenez le temps d’écouter en toute sécurité…

Vous avez la possibilité si cela vous semble justifié, de faire un don de 1€

votre choix via le lien PayPal

 

Faire un Don 1€

Pour me permettre de continuer à vous poster du contenu thérapeutique varié et de qualité.

 

Je vais d’abord vous parlez d’immunité et de défense naturelle pour que vous compreniez bien l’enjeu

Lorsque vous vous blessez en vous coupant par exemple. Vous nettoyez votre blessure, vous mettez un pansement.

Vous vous blessez

Quelques jours après lorsque vous retirez le sparadrap, la blessure est réparée, seule persiste une petite cicatrice qui va disparaitre dans les semaines qui suivent et dans quelques mois vous ne la verrez même plus.

Cicatrisation

Tout cela s’est fait d’une manière inconsciente.

Lorsque vous m’écoutez, vous le faites d’une manière rationnelle, critique, cartésienne.

Et pendant que vous m’écoutez, vous respirez, votre cœur bat, tous vos systèmes fonctionnent, neurologiques, digestifs, urinaires etc. etc. etc.

Tout cela se fait de manière inconsciente. Ce sont des automatismes.

C’est cela l’inconscient.

Conscient et inconscient sont actifs en même temps lorsque vous êtes réveillé. Mais des dizaines de millions d’informations par seconde sont traitées par votre inconscient.

Alors qu’une petite dizaine d’informations sont traitées en même temps par votre conscient.

Mais alors que le conscient s’estompe lorsque vous dormez, l’inconscient lui, est toujours vigilant. Il vous maintient en vie. Il contrôle l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre de vos systèmes, de vos métabolismes, de votre vie.

L’équilibre c’est la vie. Et la vie c’est l’équilibre !

Nous sommes tous une entité. Et l’inconscient veille sur l’intégrité de notre entité en le défendant contre tout agresseur, tout envahisseur.

Aujourd’hui un agresseur viral, le covid-19, un coronavirus s’est attaqué à l’humanité.

Certaines personnes décèdent car le virus détruit des fonctions vitales. Les fonctions respiratoires, les alvéoles qui sont le lieu où l’oxygène pénètre dans le sang, et où le dioxyde de carbone est expulsé du sang.

D’autres individus, résistent, guérissent et sont alors immunisé contre le virus agresseur.

Et ceux qui guérissent, le sont parce que leur système de défense et de cicatrisation ont été capables,

      • d’une part de résister et de réparer les blessures causées par le virus agresseur, et
      • d’autre part parce qu’un système de défense s’est mis en place dans le bon ordre et efficacement contre l’envahisseur viral.

Et ces systèmes de défense ou immunité sont contrôlés par nos automatismes inconscients, par notre inconscient.

Et l’hypnose peut agir efficacement pour mettre en jeu ces moyens de défense et les rendre efficace.

Car l’hypnose est le moyen le plus efficace pour communiquer avec ces automatismes.

Que se passe-t-il ? Le virus pénètre par les voies aériennes.Son contact avec les voies aériennes supérieures et la muqueuse respiratoire des bronches et du tissu pulmonaire entraine une réaction inflammatoire. 

La phase aiguë de l'inflammation

La phase aiguë de l’inflammation se caractérise par différents phénomènes :

1) Les micro-organismes activent les macrophages tissulaires à l’occasion d’une infection par différents mécanismes

. Ces macrophages relarguent différentes substances vasoactives et pro-inflammatoires (cytokines) et des substances (chemokines) qui vont attirer d’autres cellules phagocytaires

2) Une vasodilatation et une augmentation de la perméabilité vasculaire font passer dans les tissus infectés des protéines (complément, kininogène…) et des cellules spécialisées dans la phagocytose (CD, monocyte, PNN…).

3) Cette phagocytose est destinée à éliminer les bactéries mais aussi à “récupérer” des antigènes (CD, macrophage) puis les transférer par des vaisseaux lymphatiques afférents vers un ganglion de proximité. Dans ces ganglions, ces cellules présentatrices vont éduquer les lymphocytes en leur présentant des antigènes microbiens.

Les signes caractéristiques de cette inflammation sont la douleur, la chaleur (température), le gonflement des muqueuses qui se mettent à secréter du mucus, et la rougeur des tissus agressés.

L’inconscient met immédiatement en jeu des mécanisme de défense les uns sont NON spécifiques et innés, justement l’inflammation,…

Dont le but est d’augmenter les voies de circulation (vaisseaux sanguins et lymphatiques), sous l’action d’hormones (kinines, prostaglandines, leucotriènes) ou protéines (interféron, complément, interleukine)  pour amener sur place les troupes (phagocytes, granulocytes) qui seront le premier rempart pour lutter contre le virus.

la défense spécifique

Mais cette première vague de troupe a aussi une mission d’information et de renseignement.Et elle transmet à la deuxième vague de troupes et au Quartier Général, le cerveau, les centres intégrateurs, les informations sur la nature de l’agresseur, sa nature chimique, sa nature antigénique…

La deuxième vague fait intervenir la défense spécifique ou immunité spécifique et elle est

      • cellulaire par le biais de lymphocytes T, cellules tueuses ou les lymphocytes B fabriquant des
      • protéines que sont les globulines, les immunoglobulinesou anticorps qui vont agir contre la nature biochimique de l’agresseur, de l’attaquant, vis-à-vis de sa structure, antigène.

Le commandement de toutes ces troupes est sous la dépendance de l’inconscient, qui coordonnent grâce à sa proximité naturelle avec les neurones et les astrocytes du cerveau la stratégie et les tactiques nécessaires à la destruction du virus agresseur.

Les acteurs sont :

Les organes lymphoïdes centraux (thymus, moelle osseuse) dans lesquels s’effectue l’éducation élémentaire des cellules de l’immunité (lymphocytes T et B) et les organes lymphoïdes secondaires (rate, ganglions, moelle osseuse, muqueuses) dans lesquels s’effectueront les “cours de rattrapage”.

Les soldats sont les cellules de l’immunité innée(polynucléaires, macrophages, monocytes, cellules dendritiques, mastocytes…) et celles de l’immunité adaptative(lymphocytes T et B).

Les soldats sont les cellules de l’immunité spécifique

Seules les cellules de l’immunité adaptative ont besoin d’une éducation, alors que celles de l’immunité innée ont leurs fonctions préprogrammées.

Les “instruments” sont toutes les substances produites qui permettent la communication entre les cellules.

Ce sont des récepteurs (capables d’interagir avec un ligand[1]) et des molécules solubles (cytokines et chemokines) exerçant différentes fonctions.

Tout cela se joue dans le corps humain… qui comporte des allées principales (la circulation sanguine et lymphatique) et des “loges privilégiées” (organes lymphoïdes) et même des zones “sanctuaires” (comme l’oeil, le testicule) et des “organes cibles” un peu particuliers (comme la peau, l’articulation et le rein).

Toute l'immunité se joue dans le corps humain

L’inconscient, votre moi profond, votre moi intérieur coordonne les voies de communication qui relient les systèmes nerveux, endocriniens, immunitaire et tous les processus biologiques, biochimiques, physiologiques qui participent à notre défense

La résistance au stress, la relaxation, le sommeil réparateur sont particulièrement important pour assurer un fonctionnement de défense immunitaire efficace et en état d’alerte efficace et maximal

C’est pour cette raison que j’ai conçu une thérapie par l’hypnose et la PNL qui va nous permettre d’augmenter nos troupes de défense, de les entrainer à une agression majeure afin qu’elles se tiennent prêtes à nous aider dans la lutte contre le coronavirus le covid-19 et à nous permettre de le vaincre et de rester en vie.

En cas d’agression cette thérapie ne nous dispense pas d’un traitement médical adapté, mais cette thérapie est préventive et met en alarme toutes les armées de notre corps pour faire face au virus associant un antipaludéen de synthèse, un antibiotique et un antiinflammatoire spécifique. Indication thérapeutique qui fait l’unanimité dans les milieux médicaux du monde entier en attendant un vaccin spécifique.

Faire face au civid-19 grâce à l’hypnose – Maroc Rabat

Pour faire face au Covid-19, au cours de la pandémie du Coronavirus version 2020, les thérapeutiques sont en route.

On sait maintenant que l’association chloroquine + antibiotiques + paracétamol permet de prévenir les complications graves notamment l’alvéolite nécrosante qui nécessite la mise sous assistance respiratoire en réanimation.

Cependant cette pandémie suscite des peurs, des angoisses, des paniques incontrôlées, et incontrôlables.

Et je vous propose dans un premier temps de passer ces caps décisifs par une série de thérapies non spécifiques mais très efficaces…

Dans un deuxième temps je vous propose,

par hypnose, de stimuler votre système immunitaire pour le mettre en état d’alerte maximal et permettre à votre organisme de se doter d’armes défensives naturelles et essentielles…

Pour des thérapies spécifiques je reste à votre disposition

par Whatsapp au +212652029860 pour des conseils ou prise de rendez-vous. Je peux vous aider où que vous soyez dans le monde grâce à Skype, Whatsapp ou Zoom.

Vous pouvez aussi profiter de ces périodes de confinement pour effectuer

        • un sevrage de la cigarette,
        • mettre en place une thérapie efficace contre les excès pondéraux (poids),
        • et soigner une dépression,
        • des phobies,
        • des troubles obsessionnels,
        • etc etc.

Cordialement

Dr Jean-Victor Belmère

Décret n° 2020-314 du 25 mars 2020 complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire Par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique, l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile.

Une séance d’Hypnose pour tester l’hypnose Dr Jean-Victor Belmère Rabat

Je vous offre une SÉANCE D’HYPNOSE POUR comprendre ce qu’est une SÉANCE D’HYPNOSE, elle vous permettra de vous relaxer et de sentir tout le bienfait que peut apporter une hypnose, une séance d’hypnose…

Pour ceux d’entre vous qui n’ont jamais été EN HYPNOSE j’ai réalisé cet enregistrement audio qui vous en donnera un aperçu d’une première expérience de l’hypnose… et que vous pourrez utiliser autant qu’il vous plaira pour …

Mais je vous le dirais à la fin de cette séance…

Whatsapp pour prendre RENDEZ-VOUS +212 652 029 860

L’induction hypnotique et la suggestion hypnotique ou le démarrage d’une hypnose à Rabat

les patients qui ont été hypnotisés ne perdent par le contrôle de leurs comportements. Les patients restent conscients de qui elles sont, où elles sont, et les patients se rappellent toujours de ce qui s’est passé pendant la séance.

Il existe différentes techniques d’induction, elles commencent souvent par des consignes de relaxation, de calme, de bien-être et

des suggestions qui invitent la personne à penser et à imaginer des expériences positives.

Le patient répond à ces suggestions de différentes manières.

Certains patients décrivent leur expérience comme un état de conscience dissociée, d’autres patients comme un état normal d’attention de la conscience, qui semble alors focalisée.

Dans tous les cas, les patients se sentent très calmes et très détendus.

La plupart des patients vivent une expérience très agréable. Quelque soit leur réceptivité, certains sont très réceptifs aux suggestions hypnotiques et d’autres le sont moins. La capacité à faire l’expérience de suggestions hypnotiques peut être empêchée par des appréhension de se confier à un inconnu, par des peurs ou par des préoccupations suscitées par de fausses idées, véhiculées sur internet ou dans la presse ou dans les spectacles…

Contrairement à certaines représentations de l’hypnose décrites dans les livres, au cinéma ou à la télévision, les patients qui ont été hypnotisés ne perdent par le contrôle de leurs comportements.

Les patients restent conscients de qui elles sont, où elles sont, et les patients se rappellent toujours de ce qui s’est passé pendant la séance.

L’hypnose permet aux individus d’expérimenter plus facilement des suggestions, mais elle ne les force pas à faire ces expériences