L’Estime de soi – Dr Jean-Victor Belmère Rabat

L’estime de soi est une dimension essentielle à la personnalité

Qu’est-ce que c’est, l’estime de soi ?

      • C’est un peu la manière dont vous vous considérez.
      • La manière dont vous prenez connaissance de vous-même, dont vous vous voyez.
      • Mais c’est aussi, vous, dans l’action, votre manière d’agir
      • Vous, dans vos comportements, vis à vis de vous-même et vis à vis d’autrui, par rapport à autrui
      • Vous, dans la manière de vous juger, de vous apprécier

Finalement, l’estime de soi, c’est le Soi intérieur… C’est une attitude, récursive, de s’attribuer de la valeur, de se visualiser et de se considérer comme UNIQUE.

C’est donc une manière de s’évaluer. C’est la conscience de sa propre valeur. Mais cette conscience peut-être consciente ou inconsciente. Consciente dans la mesure où la réflexion rationnelle se retourne sur soi en se jaugeant, se comparant. Souvent par rapport aux autres. Les autres sont avant tout l’environnement proche, son père, sa mère, sa fratrie, ses parents, ses amis. Mais cette jauge consciente en se répétant finit par “formater” l’inconscient. Celui crée in fine une image de soi qui devient prégnante et prioritaire.

L’adolescence est un âge essentiel à la construction de l’estime de soi. Pour apprendre à se connaître, à s’apprécier, à s’accepter. Tel que l’on est. En quelque sorte l’Estime de soi c’est apprendre à s’aimer et à prendre soin de soi.

L’estime de soi, c’est rêver de soi en grand

L’estime de soi c’est finalement la relation que nous avons avec nous-même. Ce sont tous les sentiments que nous développons vis à vis de nous-même. Sentiments qui se construisent dans notre relations aux autres, souvent par comparaison. 

C’est le concept du moi-positif ou du moi-négatif. La relation intime bienveillante, positive et juste qui nous conduit à la paix intérieure ou au contraire aux conflits intérieurs. A sa valorisation. A sa dévalorisation. Avec leurs conséquences sur notre appréhension du bonheur. du bonheur personnel, individuel, conscient et inconscient qui nous conduit à être heureux ou à être malheureux.

S’estimer soi-même c’est :

      • apprendre à se traiter correctement,
      • prendre le temps de prendre soin de soi,
      • apprécier la personne que l’on est,
      • se satisfaire de soi, 
      • s’aimer à sa juste valeur.

 

L’estime est une valeur qui évolue, changeante

Chaque personne évolue au cours de sa vie et l’estime de Soi fluctue au cours de cette évolution. Selon les aléas de la vie personnelle, interpersonnelle, sociale, professionnelle et de son environnement propre.

L’estime de soi suit cette évolution, mais pas d’une manière proportionnelle. Elle est à la fois en diapason avec nos réussites et nos échecs tout en contribuant à la réalisation de ces combats, de leurs réussites, de leurs échecs.

L’estime de soi c’est une ambiance personnelle qui évolue dans un environnement qui peut être propice ou au contraire défavorable, antinomique à son éclosion, à son développement, à sa réalisation.

Dans un environnement de conflits, larvés ou patents, de cris, de harcèlement, de violences, de dénigrements, de non-dits verbaux ou non verbaux, le terreau qui permet la croissance d’une estime de soi harmonieuse ne se constitue pas. Parfois une atmosphère réellement défavorable peut être au contraire une source de motivations pour s’en extraire et créer, contre l’adversité, des conditions favorables à la construction d’une estime de soi à son apogée.

Certaines une ambiance de calme, sereine, tranquille, sans conflit latent, épanouissant sont les facteurs indéniables d’une harmonie intérieure favorable à l’épanouissement d’une Estime de soi merveilleuse et productive.

Complications intrinsèques de l’estime de soi 

Pour comprendre les conditions de développement d’une estime de soi il faut bien intégrer que tout individu n’est pas une construction monochrome. Et chaque être humain est sous la dépendance de son cerveau.

Or le cerveau lui-même n’est pas un monobloc. L’évolution de l’espèce humaine, la structure anatomique, physiologique, biochimique du cerveau humain contribue à brouiller les cartes.

Et le cerveau rationnel, le néo-cortex, la couronne corticale du cerveau, la matière blanche, le siège de la pensée, de la cognition, de la logique enveloppe toutes les parties sous-jacentes et comme un mentor a tendance à imposer sa loi.

Mais les parties les plus profondes, moins évoluées, plus frustres mais vitales, le cerveau limbique, le cerveau émotionnel celui qui contribue, par ses automatismes à la vie, s’oppose à cette main-mise dictatorial.

Toutes les fonctions vitales sont sous la dépendance d’un système automatique qui contribue instinctivement à rétablir l’équilibre de la vie. C’est le cerveau émotionnel, siège des émotions, qui s’expriment dans l’estime de soi. 

Mais encore plus profond, plus primitif, plus ancien dans l’évolution, plus archaïque, le cerveau intuitionnel contribue à influencer cette satanée Estime de Soi et rebat les cartes d’une manière à créer un flou artistique à sa propre réalisation.

Mansouria El Bouchikhi est la spécialiste au Maroc de l’Estime de Soi et des peurs gràce à son expérience exceptionneldeplus de 40 ans et les techniques qu’elle a dévellopé à partir de TEAME, CLEEN, thérapies brèves particulièrement efficaces à court et à long terme.Estime de soi

Crédit photos Robert Dalmas Photographe Pro Toulouse France