EFT : L’importance d’identifier les différentes facettes d’une problématique – Rabat Maroc

EFT ou technique de libération des émotions

EFT ou technique de libération des émotions

est une méthode qui va permettre d’agir sur les émotions perturbantes. Tout comme l’hypnose, le EFT permet de revisiter une situation problématique vécue par le client et d’en modifier la perception. Cela permettra à la personne de prendre une distance entre la situation et l’émotion ressentie, ce qui aura pour effet de diminuer les symptômes liés aux malaises chez le client. 

L’EFT est un outil où on utilise des MOTS pour se connecter aux MAUX qui sont soit une perturbation énergétique vécue comme une émotion, un comportement, une pensée ou une sensation dans le corps. 

En consultation, lorsque nous explorons la situation avec le client, celui-ci nous expose ses SER (Sentis, Émotions, Ressentis) face à celle-ci. Ils sont la matière première de L’EFT. Mais la question importante à laquelle nous devons nous attarder est la suivante : « Quels sont les déclencheurs? » ou, autrement dit : « Qu’est-ce qui peut bien causer ces malaises? ». 

C’est vraiment là que le praticien doit jouer le rôle d’un véritable détective

et partir à la recherche de paramètres. Il doit chercher ce qui était présent au moment de l’événement perturbant car, vous l’aurez compris, ce sont ces paramètres qui sont les déclencheurs! 

Comme si, au moment de l’incident et ce, dans l’inconscient bien souvent, le cerveau avait capté ces facteurs et leur avait apposé une étiquette DANGER pour l’avenir. Donc, chaque fois qu’ils se présentent dans la vie du client, celui-ci risque fort d’être perturbé, ébranlé ou désorienté. Puisque le tout se passe de façon inconsciente, ces paramètres déclencheurs sont très déstabilisants lorsqu’ils ne sont pas identifiés. C’est donc là toute la beauté du EFT; cette recherche des différentes facettes de la problématique. Le praticien doit décomposer ces composantes pour voir lesquelles sont porteuses de l’étiquette pour la personne et travailler sur chacune de celles-ci. 

Pour bien comprendre, prenons l’exemple d’une peur. Pourquoi pas celle de l’araignée. 

Les paramètres à explorer seraient : son allure, ses mouvements et ce qu’elle peut nous faire. Par exemple, à partir de son allure, le praticien devrait être spécifique en allant vérifier ce qui dérange. Est-ce sa couleur, ses poils, ses nombreuses pattes qui évoquent peut-être le dégoût? Par rapport aux mouvements, ce qui dérange ou déclenche, est-ce le fait qu’elle marche rapidement ou bien le fait qu’elle nous surprend en apparaissant subitement? (dégoût-peur?). D’autres composantes à observer seraient reliées à ce qu’elle peut nous faire, comme nous monter dessus ou le fait qu’elle puisse nous mordre ou nous piquer. C’est parfois dans cette recherche de paramètres que l’on découvre la racine de cette situation…comme la fois, à l’âge de 4 ans où j’étais en camping avec mes parents et que je me suis réveillée en me rendant compte que j’avais une grosse araignée dégoûtante sur moi! Ce qui explique pourquoi le cerveau a mis une étiquette DANGER sur l’araignée et toutes ses composantes. 

Pour terminer, petite synthèse pratico-pratique

quand nous sommes à la recherche des déclencheurs, il nous faut regarder dans tous les aspects, donc : Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif, Temps, Pensée. Parfois, il suffit qu’un aspect n’ait pas été identifié pour que la situation perturbante demeure en place. 

Ça vaut donc la peine de s’y attarder 

Action ! 

Que diriez-vous maintenant de vous offrir une dose de bien-être? 

En faisant de légers tapotements sur le point karaté (voir photo ci-contre) , répétez à trois reprises la phrase suivante : 

« Même si je porte des croyances limitantes qui me font croire que je ne serai jamais à la hauteur, je m’aime et je m’accepte comme je suis! » 

Ou bien celle-ci : 

« Même si j’ai peur d’avancer dans ma vie parce que je n’arrive jamais à prendre la bonne décision, je prends conscience de ma peur et je m’en occupe! » 

Attention, pour bien respecter la loi 21, il faut comprendre que nous ne partons pas à la recherche de la « cause psychologique ». Nous ne faisons pas revivre des traumatismes à notre client pour identifier les facteurs. Ce que nous recherchons c’est le contexte et l’environnement qui déclenchent le malaise. Soyez attentif à bien respecter les limites de ce que l’on peut faire selon la loi. 

À vos crayons ! 

Permettez-vous à votre tour de composer quelques phrases concernant les sujets qui vous préoccupent sur les peurs, les pensées, les croyances qui vous empêchent de guérir ou de changer. Vous pouvez structurer votre phrase ainsi 

« Même si j’ai peur de… (voir les exemples ci-bas), je m’aime et je m’accepte comme je suis. » 

Cette phrase vous permet de vous ramener « au point zéro » donc dans un point neutre, ce qui peut diminuer la charge de la peur, de la croyance et du stress et anxiété associés. 

En tapotant votre point karaté, vous pouvez répéter la phrase à 3 reprises. 

Il ne vous reste plus qu’à observer les résultats! 

Se ramener au point zéro est un outil très utile

afin de créer votre vie à votre image, de se réaligner rapidement et d’utiliser efficacement votre énergie pour avancer dans la direction souhaitée. Mais qu’est-ce vraiment que le point zéro? On parle souvent du point zéro comme d’un espace neutre, ce qui est juste car nous cherchons à équilibrer la charge émotive positive et négative mais le point zéro est beaucoup plus que cela. C’est en fait un espace de création infini, un espace où vous pouvez consciemment diriger votre pensée, votre énergie, dans le but de créer ce que vous souhaitez. 

Le point zéro permet d’élever votre taux vibratoire,

d’aller au-delà de la dualité afin de programmer vos cellules avec une nouvelle intention. Il vous permet d’accueillir tout ce que vous êtes, tous les aspects de votre personnalité avec amour et bienveillance même si vous n’êtes pas parfait. 

La manière de procéder est de faire un processus conscient d’identification de ce vers où vous désirez aller et d’écouter les vieux programmes internes qui empêchent la réalisation de cet objectif. Puis, vous les placez dans une intention sous la forme de « même si… je m’aime et je m’accepte ». 

Le « même si », ou vous pourriez aussi utiliser les termes : « tout en étant » ou « malgré que », permet d’identifier la faiblesse inconsciente, la peur, le vieux programme que vous désirez remplacer. 

« Je m’aime et je m’accepte » permet de s’accueillir et de s’accepter malgré que… Cela vient alors neutraliser les charges négatives. On pourrait aussi utiliser la phrase : « même si… je choisis que… ». Elle nous permet de reprogrammer la nouvelle intention. 

Par exemple : Malgré mes peurs, je choisis d’avancer et de créer. 

L’hypnose et la méditation indispensable pour vivre ?

La méditation et l’hypnose ont été associées à une diminution de la réactivité émotionnelle

Hypnose ou méditation

L’hypnose et la méditation font partie intégrante du développement de la culture occidentale et orientale.

Toutes deux ont été utilisées dans le contexte de la guérison et de la psychothérapie, bien que leur importance et leur acceptation par le modèle biomédical aient fluctué au fil des ans.

Des études phénoménologiques et neurobiologiques ont commencé à définir les processus impliqués et les mécanismes sous-jacents des états hypnotiques et méditatifs.

 Il est clair que ces deux procédés se chevauchent souvent, mais il faut également tenir compte de certaines différences dans la pratique clinique et dans la recherche. 

Il existe de nombreuses variétés de méditation et différents types d’hypnose.  

Hypnose et méditation les deux mamelles de son développement personnel ?

Méditation 

La méditation est sans aucun doute un des outils les plus cités pour calmer le mental,

ce qui, bien souvent, permet de s’ouvrir à de nouvelles solutions nous amenant à effectuer des changements positifs dans notre vie. 

D’ailleurs de nombreuses études effectuées dans les dernières années, ainsi que son entrée dans les hôpitaux, lui ont apporté popularité et crédibilité. Voici donc un article qui nous offre quelques points de comparaison entre l’hypnose et la méditation.

Les chercheurs travaillant dans le domaine de la méditation ne sont pas toujours en accord, mais divisent la plupart des pratiques méditatives en différentes catégories : 

      • MÉDITATION DE CONCENTRATION (attention focalisée ou méditation sur un point) : se concentrer sur l’expiration ou la répétition de mantra; 
      • LA PLEINE CONSCIENCE (ou méditation d’attention élargie) : attirer l’attention sur le moment présent, observer impartialement tous les contenus mentaux; 
      • CULTIVER LA BONTÉ ET LA COMPASSION : approfondir les sentiments de bienveillance pour tous les êtres vivants; 
      • ANALYTIQUE : se poser des questions telles que « Qui suis-je ? ». 
      • Il y a aussi d’autres catégories de méditation, par exemple les visualisations et le retrait des sens. (Dhal et als., 2015).

Dans le présent article, je me concentrerai sur les approches centrées sur l’attention et la pleine conscience, souvent considérées comme des préalables aux autres techniques, et qui ont été étudiées plus en profondeur.

Ainsi, dans diverses traditions, les praticiens commencent généralement par accroître leur attention ou leur conscience pour ensuite élargir leur pratique à l’aide des autres approches comme les méditations de compassion ou les visualisations. Néanmoins, il y a des traditions où l’on s’en tient simplement à une technique telle que la répétition de mantra. 

Hypnose

Hypnose 

Comme la méditation, l’hypnose a parfois été subdivisée en différents types.

Il y a notamment l’hypnose par dissociation, l’hypnose active, l’hypnose de relaxation, l’hypnose par imagerie, etc.

Peu importe les classifications, l’hypnose a été définie par plusieurs personnes comme un état bénéfique ou une transe naturelle que nous vivons tous au quotidien.

D’autres personnes soulignent que cet état est caractérisé par une relaxation associée à une concentration focalisée, à une dissociation et à une suggestibilité. Fait important, cet état peut être très utile à des fins thérapeutiques. 

Une bonne partie des hypnologues ou hypnothérapeutes qui pratiquent aujourd’hui utilisent une forme d’approche ericksonienne, parfois appelée hypnose « indirecte » ou « conversationnelle ».

Cette approche est caractérisée par la flexibilité (adaptée à chaque client), le traitement des symptômes pour provoquer un changement, l’engagement de l’inconscient par tous les moyens disponibles (imagination, métaphores, anecdotes, blagues ou devinettes).

Elle repose sur la relation avec le praticien, la confiance et des modèles de langage particulier ; éloignés des instructions directes d’entrer en transe, créée plutôt à partir de la façon de voir le monde selon le point de vue du client, lui permettant d’atteindre ses propres objectifs et solutions plutôt que d’imposer sa propre idée du bonheur (Short, 2018). 

Enfin, un mot sur l’autohypnose car c’est ici que les limites avec la méditation deviennent plus floues. D’une certaine manière, toute hypnose est considérée comme de l’autohypnose car il faut être un participant volontaire pour que celle-ci fonctionne. Même s’il est évident que de travailler avec un hypnothérapeute reste une expérience différente de l’autohypnose, c’est probablement ici que la plupart des confusions ou des similitudes entre la méditation et l’hypnose ont été discutées, bien que d’autres similitudes et différences aient également été définies. 

Hypnose et méditation 

ÉTYMOLOGIE 

Le fait que l’hypnose et la méditation soient souvent considérées comme des phénomènes distincts pourrait être en partie causé par l’absence de liens au niveau de l’étymologie.

Le mot hypnose aurait été inventé par James Braid, considéré comme le premier hypnothérapeute. Le terme est dérivé du dieu grec du sommeil – Hypnos. Braid avait initialement associé le phénomène avec le sommeil, mais il aurait ensuite compris son erreur et a voulu changer le terme pour « monoïdéisme », ce qui signifie une fixation de l’attention.

Ainsi, pour Braid, l’attention focalisée semblait être l’ingrédient essentiel de l’hypnose. 

Le terme méditation est un dérivé du latin « méditation » et du verbe « meditari » qui signifie « penser, réfléchir, considérer, envisager ». Ainsi, cela ressemble plus à ce que nous appellerions aujourd’hui une contemplation.

La contemplation implique souvent la manipulation de concepts, le questionnement et la pensée, ce qui est généralement découragé dans les pratiques méditatives d’aujourd’hui (c’est-à-dire que les gens sont encouragés à se détacher de leurs pensées et à se concentrer sur la respiration, les sensations, etc.). 

Devenez coach en méditation 

 

Saviez-vous que dans la mythologie grecque, Hypnos est le dieu du sommeil, connu chez les Romains sous le nom de Somnus. Il est le fils de Nyx (déesse de la nuit) et de Erèbe, dieu de l’obscurité ou de l’enfer selon les versions. Il est le frère jumeau de Thanatos, le dieu de la Mort. Il est également le père de Morphée, dieu des rêves. On dit de lui qu’il peut endormir aussi bien les hommes que les dieux. Dans certains cultes païens il est même considéré comme le gardien de la nuit, qui reste éveillé quand le monde est endormi pour guérir les âmes et les coeurs des guerriers les plus valeureux . On retrouve aussi Hypnos sur les tombeaux dans les cimetières, il y désigne l’éternel Sommeil. Nous ne savons pas pour vous, mais il nous inspire des idées de suggestions à intégrer lorsque vous travaillez à améliorer le sommeil d’un de vos clients! 

Les personnes en quête d’hypnose sont généralement intéressées par un résultat spécifique tel que l’élimination des symptômes.

En tant que tels, leurs objectifs et leurs attentes sont très clairs.

Les méditants, en revanche, sont généralement encouragés à rester sans but, ouverts et sans attente.

Bien sûr, la plupart espèrent atteindre la paix et une compréhension plus profonde d’eux-mêmes et du monde qui les entoure ; ils espèrent l’illumination, l’éveil, le satori, le nirvana, le kensho, le samadhi ou peu importe ce que vous voulez appeler « cela »

Considérant ces données très intéressantes, expliquer le fonctionnement de la méditation ou inviter un client à faire de la méditation avec une certaine régularité pourrait faciliter sa démarche en hypnose tout en lui permettant de développer une certaine autonomie. 

Guérison de l’enfant intérieur – Nadia Benzaouia Rabat Maroc

Enfant intérieur

Les blessures de l’enfance – l’enfant intérieur

Je voulais vous faire part d’une problématique que je rencontre assez souvent en séance de thérapie, celle des blessures de l’enfance et peut être que cela vous fera écho 

La plus part des difficultés que vous pouvez rencontrer à l’âge adulte viennent de vos blessures d’enfance et souvent de façon inconsciente. Les expériences passées de l’enfance ont tendance malheureusement à vous bloquer, à vous empêcher d’être VOUS, de vous épanouir dans la vie 

Il y a aussi des situations avec de lourds traumatismes à l’enfance, la personne reste alors bloquée ( blocage émotionnel pouvant se traduire par des comportements inadaptés ) inconsciemment à l’âge qu’elle avait lorsque ces événements marquants ont eu lieu. Sans aide, même à l’âge de 40 ou 50 ans, ce sera toujours cet enfant en détresse. 

En thérapie et développement personnel, on parle “d’enfant intérieur”

ou de “guérison de l’enfant intérieur”. le but étant de retrouver son VRAI MOI pour commencer une transformation intérieure.

Faites sortir de l’ombre votre enfant intérieur, accepter qu’il y ait un conflit intérieur et retrouvez de la magie, du plaisir…

La thérapie brève et cognitivo-comportementale ( PNL, Hypnose, Neuro thérapie sensorielle … )

sont des méthodes puissantes dans le processus de guérison de l’enfant intérieur et biensur il faut ajouter à cela une forte motivation car vous êtes avant tout la clé !

Avec l’aide de la thérapie, vous rétablirez alors un dialogue avec votre enfant intérieur, faites donc de votre passé un cadeau pour le bien de votre présent et votre futur !

Nadia BENZAOUIA 

Thérapie Neuro sensorielle intègrative – Nadia Benzaouia Rabat

Thérapie Neuro Sensoriele

Les séances de Thérapie Neuro Sensorielle intégrative vous permettent de vous LIBÉRER de vos charges émotionnelles conscientes

Mais surtout inconscientes car vous n’avez pas accès à votre INCONSCIENT. Cette libération, ce nettoyage émotionnel se fait au niveau de votre cerveau mais aussi de votre corps et donc au niveau sensorielle.

Ne l’oublions pas !

Le corps et l’esprit font partis d’un même système, ils ne vont pas l’un sans l’autre.

Les techniques que j’utilise ( EMDR, IMO, TIPI et TAPING ) vous permettent de vous libérer de vos traumatismes passé ou présent, de vos phobies, toc, de vos croyances limitantes et tout autres problématiques.

Nadia BENZAOUIA

Psychothérapeute, Neurothérapeute, Hypnothérapeute

 

 

Le confinement et la menace sanitaire du COVID-19

Ouverture du cabinet le 1er juin

Le confinement et la menace sanitaire du COVID-19 sont susceptibles d’avoir un fort impact psychologique sur les adultes et les enfants

que ce soit au niveau conscient ou inconscient. Cela peut aller des troubles du sommeil aux stress post-traumatiques, en passant par la dépression, les attaques de paniques, le bore-out ( ennuie, frustration, perte de sens par le manque voir la perte de travail , l’anxiété ( par l’idée d’être infectée par le virus ou pas le confinement ), le sentiment de claustrophobie, la multiplication des phobies, la boulimie, la perte de poids, l’urticaire, conflits conjugaux etc etc, nombreux sont les symptômes pouvant être liés à cette crise sanitaire. 

Mais rassurez vous il y a des solutions,

prenez donc un billet pour un embarquement immédiat vers la connaissance de soi et la libération de vos émotions et de vos maux. 

Quelques séances de neurothérapie pourront

vous aider à libérer votre charge émotionnelle bloquée dans votre psyché mais aussi au niveau sensorielle et donc dans votre corps. Les thérapies brèves, l’Hypnose et la PNL vous permettront également d’acquérir de nouveau comportements, de lâcher prise, combattre ces symptômes qui vous pourrissent la vie au quotidien de façon consciente ou inconsciente.

En dehors de cette crise sanitaire particulière pour tous,

je vous accompagne toujours dans l’atteinte de vos objectifs de vies et dans la résolutions de certaines de vos problématiques. Je suis heureuse de pouvoir vous accueillir de nouveau au cabinet à partir du Lundi 1er Juin 2020 et toujours à distance via whatsapp, zoom et via le site : mon-psy-enligne.com

 

Je vous dit donc à bientôt

Nadia 

La SCR – Syncronicité Cardio-Respiratoire – Dr Jean-Victor Belmère

Synchronicité Cardio-Respiratoire

Le rôle du cœur  

C’est le cœur physique qui imprime la cadence et le rythme au reste du corps. 

Les systèmes respiratoire et digestif ainsi que les ondes cérébrales génèrent également du rythme, mais avec une intensité moindre. 

La plupart des gens ignorent que les battements du cœur produisent une amplitude électrique quarante à soixante fois plus élevée que celle produite par le cerveau et qu’ils envoient un signal électrique qui pénètre chaque cellule du corps. 

La force du champ magnétique du cœur est 5 000 fois plus grande que le champ généré par le cerveau,

et il peut être mesuré à plusieurs mètres de distance dans n’importe quelle direction.

Le cœur-cerveau 

Votre cœur possède également son propre système nerveux, ou « cerveau du cœur », qui contient environ 40 000 neurones. 

Ce cœur-cerveau peut sentir, ressentir, apprendre, mémoriser et traiter de l’information. 

Il y a plus de nerfs qui partent du cœur pour se rendre au cerveau que l’inverse, ce qui n’est pas sans conséquences très significatives. 

En effet, le rythme cardiaque indique au cerveau comment le corps se sent.

À chaque battement, votre cœur transmet des messages neuronaux aux parties du cerveau qui contrôlent les émotions et les capacités de raisonnement supérieures

Synchronicité des rythmes 

Lorsque les vibrations cardiaques sont harmonieuses,

elles créent une forme d’onde synchrone qui engendre un effet de synchronisation, d’entraînement et d’harmonisation avec les autres systèmes internes du corps. 

En physique, lorsque les rythmes de deux systèmes ou plus se synchronisent pour adopter la même fréquence, on parle d’entraînement. 

Les systèmes qui s’entraînent mutuellement fonctionnent avec une harmonie, une efficacité et une fluidité accrues. 

Un mécanisme d’horlogerie, un vol d’oiseaux ou un banc de poissons sont des exemples d’entraînement, où chaque partie d’un tout s’insère dans une harmonie synchronisée. 

Dr Jean-Victor Belmère Système cardio-respiratoire synchronicité

Les études scientifiques montrent que les émotions positives

qui sont associées depuis toujours au cœur comme l’amour, la sollicitude, la compassion et l’appréciation, permettent aux vibrations cardiaques de se transformer rapidement en une forme d’onde synchronisée… On parle de synchronicité.

Des vibrations cardiaques synchrones amènent les ondes cérébrales à se synchroniser davantage avec le cœur, ce qui crée une harmonie avec l’esprit et les émotions. 

Quand l’esprit et les émotions sont en harmonie avec le cœur, la clarté d’esprit et la perception intuitive s’améliorent. Les études ont montré que lorsque les rythmes cardiaques des participants étaient cohérents, leurs performances cognitives s’amélioraient de manière significative

Dès que vous ressentez de l’inquiétude, de la frustration ou de l’anxiété, votre rythme cardiaque devient irrégulier et chaotique, ce qui crée une forme d’onde asynchrone

Le biais négatif 

Même s’ils sont animés des meilleures intentions du monde, les êtres humains entretiennent de manière intrinsèque un « biais négatif »,

c’est-à-dire une tendance naturelle, agissant comme un mécanisme de survie, à ne voir que les pensées et les émotions perçues comme négatives. 

Même si la plupart des gens affirment aimer les autres, se soucier d’eux et apprécier leur présence,

nombreux sont celles et ceux qui découvriraient, s’ils regardaient un peu plus à l’intérieur d’eux-mêmes et non sans un certain choc, qu’ils croient posséder ces qualités plus qu’ils ne les ressentent réellement. 

En fait, de manière générale, ils ressentent plutôt des émotions négatives et s’attardent davantage sur des sentiments comme l’inquiétude, la frustration, la peur et l’insécurité.

Confinement Coronavirus Covid-19 Stop à la solitude – Rabat Maroc

Dépolluez votre esprit grâce aux thérapies brèves

𝗗𝗘́𝗦𝗜𝗡𝗙𝗘𝗖𝗧𝗜𝗢𝗡 𝗜𝗡𝗧𝗘𝗥𝗡𝗘 ! Dépolluez votre esprit grâce aux thérapies brèves et au master-coaching  pro

𝗦𝗲́𝗮𝗻𝗰𝗲𝘀 𝗮̀ 𝗱𝗶𝘀𝘁𝗮𝗻𝗰𝗲 au Téléphone, Whatsapp, Zoom, Skype

L’équipe de Cotehy,  Mansouria El Bouchikhi, Nadia Benzaouia, Dr Jean-Victor Belmère, est à votre écoute en ces périodes difficiles pour vous dépolluer.

Dépolluer l’esprit des angoisses, paniques, anxiétés, TOC, phobies etc. qui viennent interférer dans votre vie en ces périodes d’incertitude. Incertitude de l’avenir, incertitude familiale, professionnel, des études etc.

Thérapies sous Hypnose & PNL bilan de ces deux dernières années – Dr Belmere – Rabat Maroc

Hypnose en Conscience

Thérapies sous Hypnose & PNL, J’ai profité de cette assignation à résidence

Qu’est le confinement pour faire le point sur les thérapies entreprises depuis un peu plus de deux ans ici au Maroc, et leurs indications?

Souvent il y a association de plusieurs symptomatologies ou motifs de consultation. Pour cette raison je n’en n’ai pas dressé des statistiques strictes. 

Motifs généraux :

      • Phobies de toutes sortes,
      • Traumatismes : accident, décès, divorces…
      • dépression exogène,
      • anxiété, crises de panique,
      • stress et mal-être,
      • migraines,
      • insomnies,
      • cauchemars,
      • troubles obsessionnels et du comportement,
      • paralysie,
      • cécité,
      • surdité,
      • aphonie,
      • amnésie,
      • dysphagie,
      • reflux gastro-oesophagiens
      • tics,
      • hoquet,
      • bégaiement,
      • grossesse,
      • préparation préopératoire,
      • accouchement sans douleur,
      • dentisterie,
      • analgésie,
      • anesthésie et suites postopératoires ;

Lutte contre la douleur :

      • Douleur chronique,
      • examens médicaux pénibles,
      • cancer,
      • grand brûlé…
      • soutien durant le traitement du cancer, du sida et autres graves maladies,
      • ichtyose,
      • hémophilie, herpès génital ou labial,
      • leucémie,
      • diabète,
      • vaginisme,
      • frigidité,
      • anorgasmie,
      • dysménorrhée et aménorrhée,
      • impuissance,
      • éjaculation précoce,
      • infertilité,
      • énurésie,
      • coprorésie,
      • rétention urinaire,
      • pollakiurie,
      • excès de poids,
      • onychophagie,
      • boulimie,
      • anorexie,
      • toxicomanie,
      • tabagisme,
      • alcoolisme,

Maladies de la peau :

      • névrodermite,
      • psoriasis,
      • prurit,
      • verrues,
      • acné,
      • zona,
      • eczéma,
      • urticaire,
      • calvitie…
      • allergies ponctuelles ou chroniques,
      • asthme,
      • hypertension artérielle,
      • problèmes de vue,
      • troubles gastro-intestinaux,
      • problèmes de croissance (taille, seins),
      • syncopes, maladie de Raynaud,
      • hyperhydrose,
      • personnalité fractionnée,
      • procrastination,
      • hypocondrie,
      • manque de confiance en soi,
      • entraînement à la concentration, à la performance : sport, études, examens,
      • réorientation professionnelle ou personnelle,
      • prise de décision importante, dilemme, etc.

Les maladies lourdes, en association avec le traitement médical

type cancer, aux origines souvent existentielles (en complément du traitement médical),

Les problèmes d’ordre physique

à répétition et de cause inexpliquée (céphalée, mal de dos, mycoses, cystite et autres somatisations),

Les effets du patriarcat

(femmes qui se sous-estiment, qui n’ont pas de goût à la vie, qui restent en arrière-plan, derrière leur mari, qui souffrent de non-reconnaissance, etc.),

Les problèmes d’identité (y compris d’ordre sexuel),

      • les femmes trop « solaires » (coupées de leur féminin) et
      • les hommes trop « lunaires » (coupés de leur masculin),
      • orientation sexuelle, 
      • mal-être existentiel,
      • tristesse ou sentiment d’impuissance chronique,
      • sensation d’être dissocié, coupé du corps, de ses émotions et sentiments,
      • excès d’esprit d’analyse,
      • rumination,
      • loyautés familiales,
      • rancœur,
      • deuil,
      • être (ou se croire) toujours victime, prisonnier d’une situation, critiqué ou jugé par les autres,
      • timidité,
      • agressivité,
      • colères,
      • hyperactivité,
      • besoin de multiplier les relations affectives sans lendemain,
      • peur de l’abandon,
      • tendances suicidaires,
      • dialogue intérieur négatif dévalorisant, rabaissant,
      • impossibilité de construire un couple ou de maintenir un couple,
      • problèmes de couple,
      • infertilité psychologique,
      • échecs personnels ou professionnels à répétition,
      • sensation d’être transparent, inintéressant,
      • trop grande naïveté,
      • crédulité,
      • pessimisme,
      • sentiment d’injustice,
      • d’infériorité,
      • dépression endogène,
      • besoin de trouver sa voie,
      • manque de créativité,
      • perte du goût de la vie,
      • excès d’attente par rapport aux autres,
      • besoin excessif d’attirer l’attention, etc.

Nombre des troubles cités sont plus avantageusement et durablement traités grâce aux procédés l’hypnose en conscience que nous avons développé,  qui tient davantage compte de la psychologie profonde, de l’histoire de vie et des mécanismes émotionnels de la personne. 

Troubles bipolaires Bipolarité – Dr Jean-Victor Belmère – Rabat Maroc

Bipolaire bipolarité dr Jean-Victor Belmère