Qu’est-ce que le STRESS

Comment caractériser le STRESS ?

 Le stress est-il une maladie, un phénomène biologique ou physiologique ou physiopathologique, ? Le Stress est-il un effet psychologique, un fantasme, une mode, un fléau, un simple mot ?
Le stress est-il une maladie, un phénomène biologique ou physiologique ou physiopathologique, ? Le Stress est-il un effet psychologique, un fantasme, une mode, un fléau, un simple mot ?

Le terme de “stress” est galvaudé de nos jours ! 

A tel point que l’on peut se poser les questions suivantes : Le stress est-il une maladie, un phénomène biologique ou physiologique ou physiopathologique, ? Le Stress est-il un effet psychologique, un fantasme, une mode, un fléau, un simple mot ?

Qu’est-ce le stress pour vous ? Prenez un temps et réfléchissez à ce mot que tout le monde utilise à tort et à travers ? Que représente-il pour vous ?

Le stress ? un processus cellulaire, un processus physiologique qui permet la survie
Le stress ? un processus cellulaire, un processus physiologique qui permet la survie

En réalité le Stress mot anglais utilisé par médecin (de père hongrois, de mère autrichienne, polyglotte et notamment francophone, anglophone, germanophone etc. etc.) vivant et cherchant au Canada, Hans Selye, pour définir un processus cellulaire, un processus physiologique qui permet la survie

Ce processus est tellement ancré dans nos process de survie que sans  stress la vie humaine ne serait PAS ce qu’elle est aujourd’hui !  

Et toutes les espèces qui existent de nos jours ne seraient pas là… Celles qui ont disparues sont celles qui n’ont pas su s’adapter… aux stress

Car “Sans stress pas de vie… et Sans vie pas de Stress” Jean-Victor Belmère 

Le stress une composante essentielle de l’Homéostasie… Pour survivre toute espèce à besoin d’équilibre ! 

En effet dès qu’une manifestation de déséquilibre se manifeste dans notre organisme, dans notre économie, il y a stress. Et pourtant le stress n’est pas un déséquilibre.

Le stress tend au rétablissement de l’équilibre pour protéger la vie, de la cellule au système le plus élaboré, notre cerveau et ses neurones.

Un médecin et chercheur canadien le Docteur Hans Selye au début du XIXème a décrit un processus qui est à la base de l’adaptation de la cellule, des tissus et des systèmes à leur environnement et à ses variations. 

Dans le cas de l’espèce humaine et la plupart des espèces animales l’environnement est perçu à partir des CINQ SENS – La vue, l’odorat, l’Ouïe, le Toucher, le goût…  

Pour faire face à toute modification de l’environnement l’un des sens doit envoyer une information (le plus souvent des informations) à notre cerveau (à ses centres) pour avoir en retour un réponse adaptée. 

Or la faculté de “s’adapter” définit l’intelligence. On peut définir le stress comme une intelligence. Une intelligence systémique. Qui intelligence d’un système parle de régulation, de contrôle, de mesures, d’ajustement pour maintenir ou rétablir un équilibre. 

Le stress est donc, à mon sens, une intelligence systémique sous un contrôle cybernétique du cerveau , de ses centres corticaux centraux, de ses centres périphériques… Le stress est tout simplement un stimulus qui met en jeu le Système Nerveux Central, le Système Nerveux Autonome et l’ensemble des glandes endocrines de l’économie vivante…. Dans un seul but ASSURER SA SURVIE et SA REPRODUCTION….